William et Kate à Hollywood - Le baiser... sur la joue

Si le prince William avait éprouvé toutes les peines du monde à inscrire un but au street hockey quelques jours auparavant au Canada‚ réussissant en revanche à atteindre un photographe avec la balle‚ il a fait mieux que se racheter samedi à Santa Barbara dans sa discipline de prédilection : le polo.

À lire aussi Sissy Spacek : Son étoile à Hollywood lui vaut un doux baiser de David Lynch Hollywood Girls 2 : Nabilla joue les belles-mères torrides et détestables ! Hollywood Girls 2 - Le Mag : Ayem‚ très décolletée‚ joue les mannequins sexy

Le fils aîné du prince Charles et de la regrettée Lady Di a fait des éclats - cette fois‚ il a marqué‚ et même à trois reprises lors du match décisif - pour mériter sa récompense‚ la plus belle qui soit : pas seulement un trophée‚ mais aussi et surtout l'admiration et la fierté réaffirmées de son épouse rayonnante‚ la duchesse Catherine de Cambridge.

La bise de Kate‚ ou comment un baiser platonique s'avère une belle récompense

Vainqueur [5 à 3] avec son équipe d'une rencontre caritative réservée aux élites et suivie au Santa Barbara Polo and Racquet Club par bien des célébrités [Zoe Saldana‚ Jennifer Love Hewitt‚ Rosario Dawson‚ Billy Zane‚ Molly Sims‚ Joe Jonas…]‚ le prince William a gagné le droit d'exploser de joie avec ses partenaires‚ mais également de recevoir… la bise de sa douce Kate‚ remettante de la coupe ! Après les oeillades complices et les rires de mèche qui jalonnèrent leur "Royal Tour" du Canada‚ il s'agissait là d'un moment à part dans leur visite officielle expresse du côté de Los Angeles‚ la duchesse de Cambridge respectant strictement la bienséance et gratifiant son champion du même baiser chaste que n'importe quel autre - il n'aura échappé à personne qu'elle l'avait tout de même encouragé tout spécialement avant le début du match. Et encore‚ il s'agissait déjà d'un traitement de faveur : pour les autres joueurs‚ une poignée de main‚ et rien d'autre. On attend désormais de la voir jouer elle-même au polo ; c'est en effet un rêve que Kate a partagé avec Clarisa Ru‚ épouse du propriétaire du club de Santa Barbara. Allergique aux chevaux‚ la duchesse‚ qui monte pourtant‚ l'assure : "C'est vrai que j'y suis allergique‚ mais plus on passe de temps à leur contact‚ et moins l'allergie est présente."

La rencontre se jouait au profit de l'association The American Friends of the Foundation of Prince William and Prince Harry‚ qui apporte de l'eau au moulin des actions de l'organisme érigé par les jeunes princes de Galles. Le ticket d'entrée était fixé à 400 dollars [285 euros]‚ mais le tarif pouvait monter jusqu'à 4 000 dollars [2850 euros] pour s'offrir une rencontre avec William et Kate‚ et 60 000 dollars [43 000 euros] pour monter au côté ou face au futur roi d'Angleterre. Au final‚ l'équipe princière‚ baptisée Royal Salute‚ a pris l'ascendant sur l'équipe Audi/American Express‚ et Kate Middleton‚ splendide dans une nouvelle robe Jenny Packham taupe à motif floral et chaussée comme souvent de LK Bennett‚ a pu exulter avant de prendre la pose avec l'équipe victorieuse et la coupe de près de 7 kilos signée Tiffany & Co. Un style qui a une fois encore suscité la bruyante approbation du public à l'arrivée par hélicoptère [William n'était pas aux manettes‚ pour le coup] du couple sur le terrain de Santa Barbara‚ à 160 kilomètres au nord de la mégalopole californienne.

"Mon père le prince de Galles et mon frère le prince Harry en sont verts !"

Le prince William‚ 29 ans‚ a quant à lui fait des traits d'humour sa marque de fabrique. Lors de la réception précédant le match‚ il avait suscité les rires de l'assistance‚ se disant mauvais perdant et se montrant déterminé à gagner‚ et déclarant qu'il ne reviendrait pas à son club de polo s'il ne gagnait pas ce match. Il en profita également pour glisser à quel point son père et son frère étaient jaloux de lui : "Ils étaient aussi verts que la pelouse dehors quand je leur ai dit que je jouerais ici aujourd'hui !" Et de poursuivre : "La perspective de pouvoir lâcher les chevaux cet après-midi est merveilleuse. C'est de cela qu'il est question‚ qu'on parle de polo‚ de football - pardon‚ je veux dire de soccer -‚ ou quel que soit votre sport favori." Bien qu'il ne connaisse pas ses montures du jour‚ il a excellé‚ et ses aptitudes ont inspiré aux observateurs de jolis compliments : "Sur le terrain‚ c'est un joueur et un gentlemen. Il pourrait être joueur professionnel. Je pense qu'il est aussi bon que le fut son père‚ le prince Charles"‚ remarquait l'arbitre de la rencontre‚ Dale Schwetz.

Bref‚ une mise en jambes décontractée et couronnée de succès‚ de bon augure pour le dîner de gala étoilé organisé dans la soirée par les BAFTAs‚ où la jeune duchesse a pu rivaliser de glamour et confronter son irrésistible sourire aux atours des nombreuses stars hollywoodiennes présentes‚ et où le prince William‚ chargé de valoriser les acteurs et réalisateurs britanniques en sa qualité de président des BAFTAs‚ a pu faire valoir son solide sens de l'humour en bonne société au Belasco Theatre.

Foundation Polo Challenge et dîner des BAFTAs‚ acmé d'un passage éclair applaudi

Le duc et la duchesse de Cambridge avaient atterri à l'aéroport LAX de Los Angeles vendredi après-midi‚ arrivant directement de deux journées passées dans la fièvre du rodéo à Calgary‚ qui vibre actuellement au rythme de son Stampede annuel. Au sol en Californie‚ le comité d'accueil se composait du gouverneur Jerry Brown‚ du maire Antonio Villaraigosa et du consul général de Grande-Bretagne‚ Dame Barbara Hay‚ dont la résidence officielle de style méditerranéen‚ Hancock Park‚ devait servir de pied-à-terre au couple vedette. Si William et Kate ont fait un détour par le Hilton de Beverly Hills pour se changer‚ on les y a vus en soirée pour une réception en leur honneur. Après la journée hautement médiatique de samedi‚ il restait encore à William et Kate‚ visiblement fatiguée et dont la minceur extrême attire désormais autant les regards que ses tenues‚ à s'acquitter d'une poignée d'engagements‚ avec moins de paillettes mais tout autant de bonne volonté‚ avant de prendre le vol retour pour Londres et de pouvoir souffler un peu. Avec la satisfaction d'avoir fait de leur première visite officielle à l'étranger en tant que mari et femme une totale réussite.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.