Vincent Lindon, en couple avec Louise Bourgoin pour un fiasco humanitaire...

Réalisateur du très poignant A perdre la raison‚ Joachim Lafosse a trouvé le sujet de son prochain long métrage. Le metteur en scène belge dirigera Vincent Lindon et Louise Bourgoin dans un film intitulé Les Chevaliers Blancs‚ directement inspiré de l'affaire de l'Arche de Zoé.

À lire aussi Ben Affleck devient correspondant humanitaire et son couple va très bien‚ merci !

En octobre 2007‚ les forces de police du Tchad ont arrêté les participants d'une mission humanitaire qui s'apprêtaient à embarquer 103 enfants dans un avion affrété pour les emmener en Europe. Vincent Lindon incarnera Eric Breteau‚ l'homme qui dirigeait cette association avant la polémique qui a fait les gros titres de la presse française. Louise Bourgoin‚ ex-miss météo du Grand Journal reconvertie en actrice courtisée‚ jouera la femme d'Eric Breteau. Valérie Donzelli et Reda Kateb écopent quant à eux des seconds rôles. Sylvie Pialat produira ce long métrage prévu dans les salles pour le second semestre 2015 [avec l'espoir de figurer au Festival de Cannes en mai 2015] et dont les ventes internationales sont prévues justement pour le prochain Festival de Cannes qui débutera le 14 mai. Le Pacte distribuera ce film inspiré de faits réels pour le territoire français. Le tournage commencera le 17 mars dans la région d'Arfoud au Maroc‚ et ce pour 8 semaines.

Le scandale de l'Arche de Zoé avait vu les six membres de l'association‚ qui avait pour objectif l'aide aux enfants orphelins et l'aide humanitaire‚ d'abord condamnés par la justice tchadienne aux travaux forcés [pour "tentative d'enlèvement de mineurs tendant à compromettre leur état civil‚ faux et usage de faux en écriture publique et grivèlerie"]‚ avant que le président de la République de l'époque‚ Nicolas Sarkozyn'entre en jeu. Rapatriés en France le 28 décembre 2007‚ les six membres de l'Arche de Zoé ont alors vu leur peine de travaux forcés commuée en 8 ans de prison ferme le 28 janvier 2008‚ avant que n'intervienne la grâce présidentielle tchadienne‚ puis leur libération immédiate en mars 2008. En France‚ au terme du procès dont le verdict est tombé le 12 février 2013‚ le tribunal correctionnel de Paris a condamné le président de l'association Éric Breteau et sa compagne Émilie Lelouch à 2 ans de prison ferme et à payer chacun une amende de 50 000 euros.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.