Thomas Solivérès - Le protégé d'Omar Sy passe l'examen de sa vie !

Thomas Solivérès‚ c'est bien sûr le second rôle remarqué du film qui a changé le cinéma hexagonal en 2011‚ Intouchables. Lui et son plumeau – une réplique devenue culte d'ailleurs inventée par Omar Sy en personne – ont marqué les esprits‚ et c'est toujours avec bonheur qu'il se fait accoster dans la rue à coups de "Tu m'apportes les croissants !"

À lire aussi Prix Louis-Delluc: La Vie d'Adèle et Le Passé déjà favoris parmi 8 films en lice Louis Sarkozy raconte sa courte vie à l'Élysée : "On m'a beaucoup protégé" Pamela Anderson : Passé trouble‚ carrière‚ vie de famille… La star se confie !

Dans À tout épreuve‚ Thomas revient avec sa gueule d'ange dans le rôle d'un lycéen. Il joue Greg‚ "le genre de personnage qu'il adore" : un ado naïf‚ maladroit‚ toujours amoureux et passionné de dessin. Sa vie bascule lorsqu'il arrive à séduire pour la première fois une jeune fille. Ni une ni deux‚ il se voit partir avec elle dans une grande école d'art. Mais qui dit école‚ dit argent‚ ce qu'il n'a pas. Son seul recours : avoir une bourse et donc‚ pour cela‚ obtenir une mention très bien au bac. Mission impossible pour Greg qui décide de voler les sujets du bac avec son meilleur pote Yani [Samy Seghir] et Scarface‚ un trentenaire revanchard qui avait tenté le coup dans les années 90. Bien décidé à réussir cette fois-ci‚ ce Scarface‚ joué par La Fouine‚ s'allie à notre héros. Le "casse du bac" peut commencer.

C'est stressé que Thomas Solivérès a abordé le tournage. L'excitation a ensuite pris le dessus. "Mais je reste très concentré"‚ nous confie celui qui s'éclate tous les jours sur le tournage de cette comédie d'aventure à l'américaine. Les références‚ des Goonies à Retour vers le futur‚ séduiront. Tout comme le casting éclectique du film. Eh oui‚ il y en a pour tous les goûts : de la chanson française avec Marc Lavoine au rap avec le charismatique La Fouine‚ qui "enjaille" le tournage. Sans oublier la déjantée Liliane de Scènes de ménages‚ Valérie Karsenti. Mais revenons à Thomas.

Bosseur‚ il l'a toujours été. Mais le bac reste "la pire époque de sa vie". Le souvenir désastreux d'une épreuve d'éco qui tourne mal reste à jamais gravé dans sa mémoire. Une intoxication alimentaire plus tard‚ Thomas doit arrêter l'épreuve et se faire raccompagner par les pompiers. Bilan : il est bon pour repasser les épreuves du bac en septembre. Espérons que Greg aura davantage de chance… Avec La Fouine‚ qui se lance dans son premier grand rôle‚ Thomas forme une équipe qui gagne. "C'est un bosseur hyper cool‚ ça l'éclate d'être là. Moi‚ il me fait rire"‚ confie Thomas‚ heureux de l'ambiance générale du tournage.

"Il m'a fait confiance"‚ se réjouit le comédien à propos du réalisateur‚ qui l'avait découvert dans Les Gamins‚ son deuxième grand succès. IntouchablesLes Gamins… ne dit-on jamais deux sans trois ? C'est tout ce qu'on lui souhaite. Mais si Thomas a autant de chance‚ c'est peut-être aussi‚ qu'au-delà de son talent‚ avec lui‚ le feeling passe tout de suite. Lorsqu'il débarque sur le tournage d'Intouchables‚ Omar Sy le charrie directement sur sa coupe de cheveux‚ une vanne est née. Et c'est ensuite Line Renaud qui le prend sous son aile dans la pièce évènement Harold et Maude au théâtre Antoine‚ dont il tient la tête d'affiche avec cette grande dame du spectacle. Impressionné par "cette force de la nature toujours positive" et conquis par "cette femme pimpante qui a la patate"‚ Thomas se donne à fond. Il le sait : rien n'est plus fort que l'envie.

Et c'est l'envie qui le fera remonter bientôt sur scène avec Le Bossu de Notre-Dame‚ une pièce pour enfants qu'il aura l'honneur de rejouer‚ cette fois-ci au théâtre Antoine‚ codirigé par Laurent Ruquier‚ un théâtre qui lui veut définitivement du bien. Il enchaînera avec un autre film en fin d'année‚ et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de la deuxième réalisation de Mélanie LaurentRespire. Impressionnant avez-vous dit. Impressionnant‚ Thomas Solivérès l'est sans nul doute. Sa maturité l'est encore plus.

Stressé mais les pieds sur terre‚ bosseur acharné mais fou d'impro‚ Thomas est avant tout habité par l'envie. "Ce qu'on peut me souhaiter ? C'est de faire ce métier jusqu'à ce que je sois trop vieux pour apprendre mon texte"‚ conclut le jeune homme qui n'aspire qu'à une chose : que son travail soit apprécié.

Son rêve ? Tourner un biopic. Le souhait est formulé‚ ne reste plus à un réalisateur qu'à l'exaucer !

Thomas Solivérès donne rendez-vous aux anciens et futurs bacheliers au printemps 2014 pour À toute épreuve. De quoi donner à la promotion 2014 en difficulté quelques [mauvaises ?] idées.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.