Ségolène Royal - Sa cambrioleuse arrêtée... elle est mineure !

Réactualisation du 6 décembre 9h35 : Ce sont deux mineurs qui ont été arrêtés pour le cambriolage chez Ségolène Royal. C'est une fille [on pourrait même dire une fillette !] et un garçon âgés de 13 et 16 ans et qui ont été déferrés hier dimanche 5 décembr devant un juge d'instruction du TGI de Nanterre en vue de leur mise en examen pour "vol avec effraction". La gamine qui se déclare enceinte‚ a avoué avoir été présente au moment des faits ainsi que son jeune compagnon‚ mais ils restent "confus sur le fait d'avoir volé quelque chose ou non" indique l'AFP. Ségolène Royal qui s'est un peu emmêlée les pinceaux en accusant trop vite et en dénonçant "une tentative intolérable de [la] déstabiliser"‚ est en mode rétropédalage en demandant maintenant "à ceux qui déclare coupable une jeune adolescente de 14 ans de se calmer et d'attendre la fin de l'enquête". Le parquet de Nanterre a requis la mise en examen des deux mineurs et leur placement sous contrôle judiciaire avec obligation de respecter un placement dans un centre éducatif fermé… bienvenue dans le monde des Bisounours ! Ces deux ados-voleurs [aucun ne parle français] dont l'une se dit Italienne et l'autre Serbe ne resteront malheureusement pas [pour eux] dans le centre fermé désigné. Ils seront très vite récupérés par la fratrie et les adultes qui les dirigent pour commettre d'autres vols‚ c'est la seule éducation qu'ils ont reçu. De gauche ou de droite‚ personne n'a la solution pour redonner à ces gosses une vie normale… c'est triste.

À lire aussi Ségolène Royal : sa cambrioleuse vient d'être arrêtée et mise en prison !

le 5 décembre 2010 :Ségolène Royal va pouvoir se consacrer tranquillement à sa campagne pour la désignation du candidat socialiste lors des primaires en vue de la présidentielle de 2012‚ et ce malgré une entame ratée du côté de Canal+ et de Michel Denisot.

En effet‚ la jeune fille soupçonnée d'avoir cambriolé son domicile a été arrêtée par la police vendredi à Neuilly-sur-Seine [Hauts-de-Seine] alors qu'elle sortait en compagnie d'une complice d'un appartement qu'elles venaient de "visiter". Ségolène Royal‚ déjà victime de deux cambriolages en 2006 et 2008‚ avait demandé à ce que toute la lumière soit faite sur cette nouvelle affaire‚ qui tombait une fois de plus à la suite d'une annonce importante de la Présidente du Poitou-Charentes. Elle y voyait là une nouvelle "tentative intolérable de [la] déstabiliser à un moment important".

Mais dans la journée‚ la police révélait avoir découvert des empreintes digitales appartenant à une jeune mineure déjà soupçonnée de plusieurs affaires identiques. Des révélations qui mettaient à mal les sous-entendus de l'ancienne adversaire de Nicolas Sarkozy lors des présidentielles de 2007. Vendredi soir‚ donc‚ cette jeune fille originaire de Serbie‚ âgée de 14 ou 16 ans [elle déclare être née en 1996 alors qu'elle aurait vu le jour à Belgrade en 1994] et prénommée Natacha‚ selon le JDD‚ a été interpellée en compagnie d'une majeure à Neuilly‚ rue du Commandant Charcot‚ alors qu'elles s'apprêtaient à rejoindre un complice qui les attendait dans une voiture.

La police a ainsi pu faire le rapprochement avec le cambriolage du domicile de Ségolène Royal à Boulogne-Billancourt [92] ainsi que plusieurs vols avec effraction commis dans la région d'Avignon. Reste cependant une question selon madame Royal : qui aurait commandité à cette jeune femme enceinte de 5 mois ce cambriolage ? Une question à laquelle tenteront de répondre les policiers du SDJP des Hauts-de-Seine à qui Natasha a été confiée. A moins qu'il ne s'agisse que d'un simple cambriolage‚ comme il en existe des dizaines dans les beaux quartiers. Rappelons que le second cambriolage de Madame Royal a été attribué à une jeune femme récidiviste qui a d'ailleurs été arrêtée et qui fait partie de la même communauté que la jeune voleuse actuellement interrogée. Les adresses "juteuses" ou possiblement intéressantes se repassent de main en main… rien que de très ordinaire dans ce genre de délinquance. Il ne faut pas voir de la manipulation partout et Madame Royal a enfourché son cheval de bataille‚ "Je suis une cible" un peu vite : "Je suis persécutée" "Je dérange‚ on m'en veut"‚ ne semble pas du tout être compatible avec cette affaire là…

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.