Rien à déclarer - Critiques assassines pour Dany Boon, mais c'est un carton !

Le mercredi 2 février sortira en France Rien à déclarer [voir la bande-annonce ci-dessus]‚ la nouvelle comédie de Dany Boon après le mega-giga-succès Bienvenue chez les Ch'tis.

À lire aussi Intouchables a dépassé Rien à déclarer et se dirige vers les Ch'tis L'amour est dans le pré 7 : Karine Le Marchand répond aux critiques assassines Avengers vs. The Dark Knight Rises : Joss Whedon répond aux critiques assassines

Mais c'est hier‚ mercredi 26 juillet‚ que les spectateurs belges et du Nord ont pu découvrir‚ une semaine avant tout le monde‚ ce nouveau long métrage dans lequel Dany se dirige lui-même‚ mais aussi Benoît Poelvoorde [qui sera omniprésent en 2011]‚ Karin Viard [Potiche ]‚ François Damiens [L'Arnacoeur]‚ Bruno Lochet‚ Olivier Gourmet et Bouli Lanners.

Après une campagne de plusieurs semaines durant laquelle il a parcouru la France pour présenter son film lors de nombreuses avant-premières‚ Dany Boon offre en effet au Nord et à la Belgique la possibilité de découvrir son film une semaine avant le reste de la France. C'est décidément la mode de prévilégier une sortie avancée dans une région spécifique avant la sortie nationale. Le fils à Jo‚ sorti d'abord dans le Sud-Ouest‚ en est un exemple récent. François Clerc‚ directeur de la la distribution chez Gaumont‚ confie dans ce sens dans les pages de L'Express : "La province représente 80 % des entrées au box-office." Le calcul est vite fait. Et Dany est malin.

Cependant‚ les critiques sont tout bonnement assassines avec son dernier long métrage. Ainsi‚ la Belgique n'est pas tendre avec le Ch'ti. On peut en effet lire sur le site de la RTBF : "Rien à déclarer produit l'effet inverse de Bienvenue chez les Ch'tis. Le film précédent de Dany Boon démarrait mollement‚ cherchait ses marques‚ et ensuite développait une mécanique comique à la fois tendre et efficace. Tandis que Rien à déclarer démarre en fanfare‚ mais s'essouffle très vite. […] Il peine à surprendre : la plupart des situations de ce Roméo et Juliette franco-belge sont trop prévisibles. La vraie surprise du film‚ c'est de voir que Dany Boon s'est réservé un rôle trop fade et se fait rapidement voler la vedette par Poelvoorde‚ qui en fait des tonnes dans le rôle du douanier francophobe. Et pourtant‚ malgré tous ses efforts comiques‚ notre Ben national ne parviendra jamais à rendre son personnage de crétin raciste attachant ou sympathique : c'est un des autres handicaps du film. Mais le gros point faible‚ c'est son absence de rythme : il étire ses péripéties pendant près d'une heure cinquante minutes‚ accumule des séquences ni très drôles ni très utiles à l'intrigue."

En France‚ les journalistes n'ont pas été plus séduits. Pour Le Monde"Rien à déclarer‚ donc‚ si ce n'est que quelque chose s'est visiblement perdu au passage." Alors que Le Figaro grimace aussi‚ ne doutant cependant pas un instant du futur succès du film : "Le film est vide‚ paresseux‚ fatigué ? Peu importe‚ il suffit de le sortir dans 800 salles : le temps que le public s'aperçoive de la chose‚ on est déjà lundi et le week-end a fracassé des records."

La cerise sur le maroilles est pour Libération‚ qui défonce tout bonnement la comédie de Dany au marteau-piqueur sur une page : "Le plus navrant naufrage concerne Benoît Poelvoorde qui n'a vraiment rien à déclarer‚ sinon une capacité autodestructrice à s'abîmer en grimaces sordides. Triste. Quant à Dany Boon qui cumule la triple peine [auteur‚ réalisateur‚ acteur]‚ sauf accident de neurones‚ invoquer les mânes de Bourvil à propos de sa décomposition en benêt candide relève de la camisole de force."

Cependant‚ malgré ces belles preuves d'amour de la part de la presse‚ pas de souci à se faire pour Dany‚ son film sorti hier est déjà un succès dans le Nord et en Belgique [avec déjà 50 000 entrées en un jour !]‚ et Rien à déclarer s'apprête à déferler la semaine prochaine dans nos salles pour un raz-de-marée qui s'annonce historique… malgré la qualité‚ médiocre donc‚ de cette comédie.

Et comme le succès appelle le succès‚ Dany vient de signer avec Pathé‚ ce 26 janvier 2011‚ un accord par lequel les deux partenaires conviennent de produire et distribuer ensemble les trois prochains films que Dany Boon écrira et réalisera.

L'histoire de Rien à déclarer ? 1er janvier 1993 : passage à l'Europe. Deux douaniers‚ l'un Belge‚ l'autre Français‚ apprennent la disparition prochaine de leur petit poste de douane fixe situé dans la commune de Courquain France et Koorkin Belgique.
Francophobe de père en fils et douanier belge trop zélé‚ Ruben Vandervoorde se voit contraint et forcé d'inaugurer la première brigade volante mixte franco-belge. Son partenaire français sera Mathias Ducatel‚ voisin de douane et ennemi de toujours‚ qui surprend tout le monde en acceptant de devenir le co-équipier de Vandervoorde et sillonner avec lui les routes de campagnes frontalières à bord d'une 4L d'interception des douanes internationales.

Déjà en salles dans le Nord de la France et en Belgique.
Sortie nationale : Mercredi 2 février 2011.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.