Mort de Michael Jackson - L'enquête et l'inculpation du docteur Murray... décryptées pour vous !

Michael Jackson‚ le King of Pop‚ est mort il y a un an !

Le chanteur succombe à une crise cardiaque le 25 juin 2009. Son décès a déclenché une vague de colère et de profond chagrin de la part de ses fans. Ses proches‚ eux‚ ont à peine le temps de respirer‚ qu'ils recherchent déjà un coupable.

À lire aussi Andrew Koenig de Quoi de Neuf Docteur ? disparu depuis 1 semaine… il a été retrouvé mort ! Mort d'Omar Sharif : Lawrence d'Arabie‚ Le Docteur Jivago… Une vie de jeu[x]… Mort de Michael Jackson : la garde des enfants encore reportée…  accord avec Debbie Rowe‚ et le docteur de plus en plus suspect !

Très tôt‚ la police veut entendre le docteur Conrad Murray. Ce cardiologue est au service de la star depuis trois ans‚ mais six mois avant le décès‚ il suit en permanence son patient. Le docteur doit aussi suivre la star le temps des 50 concerts évènements qu'il doit donner à Londres cet été 2009.

Le 10 juillet‚ alors que le clan Jackson crie au meurtre‚ la police commence à s'intéresser aux addictions du chanteur. L'institut médico-légal de Los Angeles demande à plusieurs médecins de Michael Jackson de remettre les dossiers médicaux du chanteur. L'enquête s'oriente vers une overdose médicamenteuse et l'on sait que le docteur Murray soigne l'insomnie de Jackson avec des injections. Le matin de la mort du King of Pop‚ le docteur Murray n'aurait quitté la chambre de la star que deux minutes‚ le temps d'aller aux toilettes. C'est lui qui a pratiqué le massage cardiaque sur MJ‚ sans succès et a appelé les secours.

Les 22 et 28 juillet‚ les bureaux et le domicile du suspect sont perquisitionnés par la police.

Le 18 août‚ au cours d'une interview relayée par le site TMZ‚ Conrad Murray a reconnu avoir administré à Michael du Propofol‚ l'avoir laissé seul dans sa chambre le temps de la perfusion et de l'avoir retrouvé mort‚ mais il estime que sa responsabilité n'est pas véritablement engagée‚ en raison du passé trouble de la star concernant sa consommation de médicaments.

Le 25 août‚ il est confirmé que Michael Jackson a succombé à l'injection d'une dose mortelle de Propofol‚ une substance qu'il utilisait comme somnifère.

Le 29 août‚ le rapport d'autopsie conclut à un homicide. Ce jour-là‚ Michael Jackson aurait eu 51 ans.

Le 8 février‚ Conrad Murray est inculpé d'homicide involontaire. Il est relâché dans la foulée‚ après le paiement d'une caution de 75 000 dollars.

Le 5 avril‚ la Cour supérieure de Los Angeles se réunit pour désigner le juge chargé d'examiner l'affaire‚ déterminer la date de l'audience préalable au procès et étudier le droit de Conrad Murray d'exercer la médecine. La justice lui concède le droit de poursuivre son exercice. Le juge Michael Pastor est nommé.

Le 14 juin‚ le juge de la Cour supérieur de Los Angeles‚ Michael Pastor‚ a affirmé ne pas avoir l'autorité pour suspendre l'autorisation d'exercer du médecin. Sa seule interdiction est de prescrire des anesthésiants.

Michael Jackson responsable ?

Le médecin a plaidé non coupable pour les faits qui lui sont reprochés. Le site américain TMZ - le premier à avoir annoncé le décès de MJ – a dévoilé ce qui pourrait être la défense de Murray. Il reconnaît avoir injecté une faible dose de Propofol‚ et accuserait la star de s'être administré le reste du produit‚ une dose mortelle‚ pendant qu'il était aux toilettes.

Une nouvelle audience préparatoire se tiendra le 24 août à Los Angeles… Cette saga médiatico-judiciaire‚ ne fait que commencer !

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.