Maxima des Pays-Bas offre son sourire à des enfants qui en ont bien besoin...

Dimanche‚ c'était un peu‚ exceptionnellement‚ le jour des enfants pour la princesse Maxima et le prince Willem-Alexander. Le couple héritier des Pays-Bas‚ au terme d'une nouvelle semaine marathon qui semblait se lire quelque peu sur le visage de madame‚ assistait à une représentation événement d'une pièce de l'auteur de littérature jeunesse Koos Meinderts.

À lire aussi Thierry Lhermitte : "Je m'entends bien avec les conjoints de mes enfants" Paris Hilton au Mexique : L'héritière redonne le sourire aux enfants malades Mel C harcelée par les Spice Girls : "Elles ont bien conscience de l'avoir fait"

Il s'agissait de célébrer le 25e anniversaire du Hopflein theater‚ un réseau d'écoles d'art dramatique‚ et c'est autour de la pièce L'Anniversaire du roi Louis Ier‚ donnée par de jeunes comédiens‚ que la fête a eu lieu.

Mais le divertissement n'a qu'un temps‚ et Maxima n'a pas tardé à reparaître pour‚ mardi 14 décembre‚ mener les débats lors d'un autre anniversaire‚ en l'honneur du trentenaire de la Fondation de Recherche contre la sclérose en plaques à Alphen aan den Rijn‚ une cité au bord du Vieux Rhin et quadrillée de canaux. En présence d'enfants eux-mêmes atteints de cette terrible pathologie‚ auxquels elle a offert tout son sourire et sa bienveillance‚ Maxima‚ maman de trois blondinettes qui ont la chance de se porter comme des charmes‚ a remis le prix biennal décerné par l'association à un scientifique méritant. En 2010‚ c'est le Dr. J. van Horssen qui a été honoré‚ recevant en plus de la sculpture honorifique un chèque de 430 000 euros servant au financement d'un programme de recherche sur les quatre années à venir.

L'événement s'est achevé par la présentation de la pièce Duo pour une soliste‚ oeuvre de Tom Kempinski inspiré de l'histoire de la violoncelliste vedette Jacqueline du Pré‚ dont la carrière et la vie basculèrent lorsqu'on lui diagnostiqua une sclérose en plaques. De cette pièce fut tiré un film du même nom‚ un rôle fort pour Julie Andrews devant la caméra de Andrei Konchalovsky.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.