Léa Seydoux, un bel ange sur tapis rouge... qui peut ''aussi être moche''

C'est loin de James Bond et du tournage de Spectre que nous avons retrouvé Léa Seydoux. Revenue en son pays‚ l'actrice française de 29 ans présentait Journal d'une femme de chambre à l'occasion d'une première parisienne ce 23 mars. Une séance de rattrapage pour la comédienne qui avait été contrainte de zapper l'avant-première de ce film réalisé par Benoît Jacquot à la dernière Berlinale‚ pour répondre aux obligations de 007.

À lire aussi Alicia Vikander et Michael Fassbender: Les tourtereaux rayonnent sur tapis rouge Kristen Stewart honorée à Hollywood‚ un tapis rouge sans sa chérie St. Vincent Dany et Yaël Boon‚ Mathilde Seigner et Mathieu : Duos complices sur tapis rouge

Rayonnante sur le tapis rouge‚ Léa Seydoux a aimanté tous les regards au côté du réalisateur français. Dans Journal d'une femme de chambre‚ elle donne la réplique à Vincent Lindon devant la caméra de celui qui l'avait sublimée face à Virginie Ledoyen et Diane Kruger dans Les Adieux à la reine. Le pitch ? Début du XXe siècle‚ en province. Très courtisée pour sa beauté‚ Célestine est une jeune femme de chambre nouvellement arrivée de Paris au service de la famille Lanlaire. Repoussant les avances de Monsieur‚ Célestine doit également faire face à la très stricte Madame Lanlaire qui régit la maison d'une main de fer. Elle y fait la rencontre de Joseph‚ l'énigmatique jardinier de la propriété‚ pour lequel elle éprouve une véritable fascination.

Qui dit Léa Seydoux bientôt à l'écran dit aussi omniprésence de la belle dans les médias. Celle qui confiait récemment être amoureuse de "l'homme de [sa] vie" s'est retrouvée à parler beauté et sensualité dans les colonnes de VogueUn sujet qu'elle maîtrise fort bien‚ elle qui ne rate jamais une sortie devant les photographes et qui s'impose en femme de goût et modeuse. Pour autant‚ elle reste très humble au moment d'évoquer sa condition de sex symbol étiquette qu'on lui colle volontiers‚ notamment chez les Anglo-Saxons [Mission : Impossible 4‚ Spectre]. "Pour moi‚ une vraie bombe‚ c'est Monica Bellucci. Elle est belle‚ c'est indéniable‚ alors que moi‚ je peux aussi être moche"‚ assure l'intéressée qui évoque "un physique plus enfoui".

Journal d'une femme de chambre‚ en salles le 1er avril.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.