Le choix de Nicolas Sarkozy - Et le nouveau président de France Télévisions est...

Après des semaines de spéculations‚ Nicolas Sarkozy vient enfin de désigner le nouveau président de France Télévisions. Il s'agit de Rémy Pflimlin.

À lire aussi France Télévisions : De nouveaux dérapages sur les Jeux paralympiques… Pierre Sarkozy‚ alias DJ Mosey : Le fils de l'ancien président à la télévision ! Valérie Trierweiler : Son nouveau message au président avec Yamina Benguigui

Ce dernier était il y a encore quelques jours directeur général des messageries Presstalis. Diplômé de HEC Paris‚ il fait carrière dans le secteur de la presse et des médias. Il travaille d'abord pour l'hebdomadaire Jours de France puis pour les Dernières nouvelles d'Alsace avant d'occuper différents postes de direction à la Société alsacienne de publications [L'Alsace]. Il est ensuite directeur général de France 3 de 1999 à 2006.

C'est un proche de Claude Guéant‚ directeur de cabinet de l'Elysée‚ qui‚ depuis plusieurs mois‚ livrait un véritable bras de fer avec le conseiller Alain Minc. Ce dernier défendait la candidature du jeune Alexandre Bompard. Tout le monde attendait Bompard. Le contexte politique‚ le recapitalisation du Monde‚ l'affaire Woerth-Bettencourt‚ auraient poussé le président à faire "le choix de la continuité au détriment de celui de la réforme"‚ selon les propos de Renaud Revel sur L'Express.fr.

Rien n'est encore acté en revanche quant à la nomination de Jean-Pierre Cottet à la direction des programmes‚ récemment démissionnaire du groupe Lagardère. Son nom circule depuis plusieurs jours‚ mais il semblerait‚ d'après nos informations‚ qu'il ne soit pas le choix de Pflimlin… A voir ! Rappelons que Cottet est un grand pro de la télévision et de ne pas le prendre‚ pourrait être une erreur.

Les avis légaux du CSA et des parlementaires sur la désignation de Rémy Pflimlin sont les derniers obstacles à franchir - enfin… il n'y aura pas de souci‚ hein ! - avant le 12 juillet. Pflimlin succédera alors officiellement à Patrick de Carolis‚ qui était pourtant candidat à sa propre succession‚ le 24 août.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.