Lady Gaga - Crise existentielle et folle nuit bruxelloise avec Tony Bennett

Profitant d'une très courte pause dans son ArtRave: The Artpop Ball‚ sa troisième tournée mondiale qui vient de quitter la GrèceLady Gaga a organisé une grande journée de promotion à Bruxelles‚ le 22 septembre‚ pour la sortie internationale de Cheek to Cheek‚ son album avec Tony Bennett. En duo avec le crooner de soixante ans son aîné‚ Gaga ne revient pas seulement à ses racines jazz mais retrouve le goût de chanter.

À lire aussi Prince Harry : Après Lady Gaga‚ rugby‚ cérémonies et boîte de nuit… Albert de Monaco : Lady Gaga et Tony Bennett invités stars d'un bel anniversaire Matthieu Delormeau‚ Capucine Anav et Benoît Dubois réunis pour une folle nuit !

Elle a expliqué récemment dans le magazine Parade‚ qu'après la sortie de l'album Artpop [2013]‚ elle ne voulait plus chanter. Elle a connu des soucis de santé puis s'est séparée de son manager qui n'avait selon elle rien fait pour défendre son album. Ce gros coup de blues‚ Tony Bennett a su y mettre fin. "Il y a six mois‚ je n'avais plus envie de chanter‚ a raconté Lady Gaga. Tony m'a dit l'autre jour : 'Jamais dans ma carrière je n'ai voulu arrêté de chanter.' Ça fait un peu mal ! Il y a encore six mois je ne pouvais pas en dire autant. Je dis à Tony tous les jours qu'il m'a sauvé la vie." Ajoutez à cela une notoriété parfois lourde à porter et vous obtenez une Gaga déprimée. C'est ce qu'a confié la chanteuse dans l'émission américaine 60 minutes ce week-end : "À l'époque de Tony‚ la célébrité et le chanteur étaient merveilleusement soutenus par les médias‚ la presse et le public. Aujourd'hui‚ nous sommes en quelque sorte dans une époque où l'on humilie les célébrités."

Joue contre joue

En 2011‚ les deux artistes ont enregistré un premier duo‚ The Lady is a Tramp‚ pour l'album Duets II de Bennett. Ils prolongent aujourd'hui l'exercice sur la longueur d'un album. Cheek to Cheek est une collection de standards de jazz dans laquelle on [re]découvre la voix assez singulière de Gaga. À Bruxelles lundi‚ elle a expliqué pendant sa conférence de presse‚ organisée à l'Hôtel de Ville‚ comment l'industrie musicale l'a quelque peu éloignée de cette source d'inspiration si fondamentale : "Quand j'ai commencé à écrire de la musique pour l'industrie‚ on m'a vite cataloguée comme la fille bizarre de New York downtown. Alors j'ai fait en sorte que ma musique corresponde à cette image‚ pour être remarquée‚ pour voyager plus et faire de plus gros concerts." Est-ce à dire qu'elle ne fera plus jamais de pop ? "Ce que j'ai fait dans le passé‚ ça fait partie de mon art‚ déclarait la star tout récemment sur RTL. Mais maintenant‚ je dois être créative vocalement. J'ai envie d'enlever mes perruques‚ me mettre à nu et prendre du bon temps… Quelle liberté !"

À Bruxelles‚ Lady Gaga et Tony Bennett ont donné un concert sur la Grand-Place devant des milliers de fans. La star portait une robe très glamour à sequins couleur or signée Roberto Cavalli. Après le show‚ composé uniquement d'extraits de l'album Cheek to Cheek‚ Gaga a troqué sa robe lamée contre une création tout en transparence noire direction L'Archiduc‚ l'un des plus vieux clubs de jazz de la capitale belge. Après cet after show‚ repos pour la diva qui reprend dès ce soir son ArtRave: The Artpop Ball à Anvers. Un spectacle pour lequel elle a la main plutôt lourde question perruques…

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.