La société de Stéphane Courbit va t-elle détrôner Endemol ?

Malgré sa discrétion dans les médias - le producteur de 43 ans ne communique quasiment jamais - sa simple présence soulignait l'avènement d'une nouvelle ère. 
Celui qui a très largement contribué au succès d'Endemol France est désormais son seul patron. Rien‚ ni personne ne pourra plus l'arrêter. Depuis son coup magistral en 2000‚ avec l'adaptation du jeu hollandais Big Brother en Loft Story‚ il a prouvé qu'il était l'homme fort du Paf. 
Confortablement installé dans son paquebot flambant neuf‚ il est en conquête.

À lire aussi Madame de Fontenay attaquée en justice par Endemol ! 17 délégués ont rejoint la Société Miss France…

Récemment‚ il s'est associé avec Alexia Laroche-Joubert pour créer la société ALJ‚ a racheté Air Prod‚ la société de Nagui‚ et est sur le point de racheter Be Aware [et ses filiales]‚ la société de Cauet‚ l'information a été confirmée par le principal intéressé.

Mais Courbit veut voir grand‚ très grand. Hors de question de se limiter au territoire français. Il vise une expansion internationale‚" Soon in your country" est écrit sur les écrans de son stand. Pour se faire‚ il a déjà racheté El terrat [entreprise espagnole] et Intelegencia [entreprise russe]‚ qui faciliteront l'adaptation de concepts français à l'étranger. Les paris en ligne sont aussi dans ses priorités.

Dans son portefeuille‚ il possède donc déjà Taratatala Méthode Cauet ou Beat the Host‚ le nouveau concept de Benjamin Castaldi‚ qui a aussi rejoint son écurie. Mais l'homme ne mise pas seulement sur les concepts. Il s'est aussi et surtout entouré de grands pros : Alexia‚ bien sûr‚ Guillaume de Vergès ex de Canal + et TF1‚ François de Brugada ex-M6‚ ou Jean-Baptiste Jouy‚ ex-directeur des programmes de France 2.

Financièrement‚ il est épaulé par les familles Agnelli et De Agostini. Mais le vrai point fort de Courbit‚ c'est qu'il excelle dans les rapports humains. Il n'écrase pas les "petits" producteurs‚ il les rallie à sa cause en les impliquant [personnellement et financièrement]. Cependant‚ le vrai patron‚ c'est bien lui. 

Le rouleau-compresseur Banijay [nom qui n'a rien à voir avec la déesse hindoue de la fortune et de la prospérité‚ qui se nomme en fait Lakshmi] pourrait rapidement devenir le premier groupe audiovisuel européen‚ et qui sait… mondial.

Et Banijay ne s'arrêtera pas à la télé. La société conquiert également le cinéma. Deux comédies sont déjà en préparation en partenariat avec Gaumont. 

Une chose est sûre : Courbit‚ qui a choisi pour slogan de sa société Let us entertain you [laissez-nous vous divertir‚ tout un programme]‚ n'a pas fini de nous surprendre.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.