La Conquête - L'ascension de Nicolas Sarkozy vue par Xavier Durringer !

Nicolas Sarkozy et sa ravissante Carla Bruni sont décidément sous les feux des projecteurs à une petite année de la prochaine élection présidentielle de mai 2012.

En effet‚ nous avons appris ce week-end la grossesse de Carlita‚ révélée par le magazine Closer‚ mais quelques jours avant‚ c'est la direction du Festival de Cannes qui "mettait à l'honneur" le couple présidentiel en dévoilant sa sélection officielle. Cette dernière comprend effectivement Minuit à Paris [voir la bande-annonce] de Woody Allen‚ avec la belle Carla et qui fera l'ouverture de cette 64e édition‚ alors que La Conquête [voir la bande-annonce] qui revient sur l'accession au pouvoir de Nico sera présenté en sélection hors compétition.

L'histoire ? 6 mai 2007‚ second tour de l'élection présidentielle. Alors que les Français s'apprêtent à élire leur nouveau Président‚ Nicolas Sarkozy‚ sûr de sa victoire‚ reste cloîtré chez lui‚ en peignoir‚ sombre et abattu. Toute la journée‚ il cherche à joindre Cécilia qui le fuit. Les cinq années qui viennent de s'écouler défilent : elles racontent l'irrésistible ascension de Sarkozy‚ semée de coups tordus‚ de coups de gueule et d'affrontements en coulisse. La conquête : L'histoire d'un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme.

Au casting de ce thriller politique qui s'annonce très alléchant‚ nous retrouvons Denis Podalydès dans la peau de Nicolas SarkozyHippolyte Girardot dans celle de Claude Guéant‚ Bernard Lecoq dans celle de Jacques ChiracSamuel Labarthe dans celle de Dominique de Villepin‚ alors que Cécilia Attias est jouée par Florence Pernel‚ Pierre Charon par Dominique Besnehard‚ et Rachida Dati par Saida Jawad‚ la compagne de Gérard Jugnot que l'on a pu voir dans Musée haut‚ musée basRose et noir‚ et Aïcha‚ job à tous prix.

Denis Podalydès - qui incarne un Sarko plus vrai que nature - s'est confié récemment lors d'une longue interview à l'AFP quant à ce rôle de composition très difficile à incarner‚ déclarant notamment concernant la préparation au rôle : "Il faut d'abord "oublier" qu'il s'agit d'une figure publique - le président de la République en l'occurence - et travailler le personnage comme n'importe quel autre‚ en étudiant les situations‚ des données‚ des détails‚ jusqu'à ce que le personnage prenne lentement consistance à l'intérieur. […] Rarement‚ je pense‚ on a eu autant d'images d'un homme à disposition."

En attendant de voir peut-être Nico et sa Carlita enceinte sur les marches du Palais du Festival de Cannes‚ Xavier Durringer évoque dans l'interview vidéo proposée dans notre player son regard sur l'accession de Nicolas Sarkozy au pouvoir suprême et lève un peu plus le voile encore sur son film‚ qui s'annonce comme l'un des événements ciné de ce début d'été.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.