Coleen Rooney - Guerrière écolo, elle mène la fronde dans son village

Coleen Rooney s'est muée en ardente protectrice de son quartier. En cause ? La construction d'un ensemble immobilier qui pourrait lui gâcher la vue. Du moins du bout de la longue allée qui mène à sa demeure…

À lire aussi Katy Perry‚ sexy en jogging‚ se déhanche et mène la fronde pour Adidas

Le DailyMail révèle que l'épouse de Wayne Rooney est le fer-de-lance de la contestation qui s'est emparée du petit village de Prestbury. Une société immobilière envisage en effet la construction de 15 maisons sur une bande de terre baptisée la Green Belt‚ en contrebas de la propriété que les Rooney ont acquise en 2013. Ils avaient démoli une sublime demeure des années 1930 pour en faire construire une autre d'inspiration géorgienne‚ le tout pour la bagatelle de 6 millions d'euros. A l'époque‚ les voisins s'étaient plaints du projet‚ arguant du fait qu'il allait dévaloriser leur quartier.

Aujourd'hui‚ la plupart d'entre eux s'est rassemblée derrière la maman des petits Kai [4 ans] et Klay [un an et demi]‚ vent debout contre le projet visible sur les pages du DailyMail. Coleen Rooney s'est donc fendue d'une petite lettre au Cheshire East Council dans lequel elle demande à ce "qu'on ne ruine pas [leur] village"‚ tout en expliquant que ce projet entre en contradiction avec la politique nationale de protéger les espaces verts. "Ce projet signifie plus de voitures dans le village‚ qui est déjà congestionné par le trafic et ne peut en absorber plus"‚ écrit-elle encore. Et d'expliquer que ces constructions abîmeront "le paysage unique‚ le caractère et l'apparence de l'endroit". Avant de jouer la carte de la sécurité sur des routes dont la visibilité n'est pas très bonne. Coleen Rooney a ainsi rassemblé plus de 60 personnes derrière elle…

Mais tout le monde n'adhère pas à sa fronde. Bien au contraire. "C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité‚ confie au Mail un habitant du village. Quand elle et Wayne ont emménagé ici‚ ils ont acheté une très belle maison et ils l'ont démolie pour la remplacer par une monstruosité et ont posé des énormes portes tout autour. C'est comme s'ils vivaient dans une prison."

Pour autant‚ le projet a de fortes chances de voir le jour‚ étant donné que le groupe immobilier en charge de la construction a reçu tous les feux verts. Et le responsable d'envoyer une petite pique à madame Rooney‚ en vacances pour la 10e fois cette année‚ du côté de la Barbade‚ dans sa demeure estimée à 6‚3 millions d'euros : "La maison de madame Rooney est proche‚ mais elle ne peut pas voir notre site. D'après ce que j'ai compris‚ sa propriété est très grande. Il y a eu aussi eu de la contestation quand elle a fait des travaux dans sa maison‚ mais c'était un scénario complètement différent…"

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.