Angelina Jolie - L'écrivain qui l'attaque n'empêchera pas la sortie de son film

Réactualisation :

Angelina Jolie semble avoir raison de ne pas s'inquiéter du procès pour plagiat que l'écrivain croate Josip Knevevic‚ alias James Braddock‚ lui intente. Alors que celui-ci demandait à ce que la sortie du film Au pays du sang et du miel soit repoussée‚ sa demande vient d'être rejetée. De plus‚ le juge se questionne sérieusement sur le bien-fondé de l'affaire‚ et notamment sur le fait que l'auteur ait attendu presque deux ans avant de déposer sa plainte.

À lire aussi Brittany Murphy : Son ultime film sort quatre ans après sa mort Sorties cinéma : Birdman‚ Oscar du meilleur film‚ des loups et des chansons Sorties cinéma : Love‚ le film au parfum de scandale‚ et une fourmi

Récemment‚ l'actrice et réalisatrice affirmait ne pas connaître le livre The soul shattering‚ mais avouait s'être nourrie de différents ouvrages pour l'écriture de son premier film‚ Au pays du sang et du miel.

Le 5 décembre :

Voilà de quoi attirer les lumières sur le film d'Angelina JolieAu pays du miel et du sang‚ qui sortira en serbo-croate dans un circuit de salles limité aux Etats-Unis dans quelques semaines.

Josip Knezevic‚ l'auteur croate du livre The Soul Shattering‚ vient de révéler qu'il essayait depuis onze mois de contacter Angelina Jolie‚ ses agents‚ ses avocats et le distributeur GK-Films pour ouvrir une discussion autour du plagiat de son oeuvre.

Pour l'écrivain‚ il est plus qu'évident que l'actrice s'est inspiré de son livre sur le sauvetage d'une femme croate-bosniaque par un officier supérieur‚ qu'il avait envoyé à des centaines d'éditeurs et producteurs il y a quelques années : "Cette histoire singulière n'a été traitée dans aucun livre ou film en dehors de mon livre The Soul Shattering‚ écrit et publié en 2007 […] C'est la seule histoire de ce genre‚ bien que j'en ai entendu des milliers pendant la guerre‚ puisque que j'étais en Bosnie-Herzégonie à ce moment-là. […] Sachant tout cela‚ le fait que Mlle Jolie raconte une histoire presque identique dans son premier film est à la fois intrigant et inexplicable."

Il continue en expliquant qu'en plus des éléments qu'il estime volés‚ Angelina Jolie a réécrit une partie de l'Histoire du pays : "L'histoire du film est une version tordue de mon livre. Est-ce une coïncidence ou une intention ? Je pose la questions aux spectateurs‚ au public‚ à Angelina Jolie‚ ses producteurs et son entourage."

Il raconte également avoir contacté l'association caritative de la star aux six enfants pour un projet humanitaire à grande ampleur‚ Bridge of love‚ sans succès : "Mon idée était de connecter le monde‚ mais Mlle Jolie est un bienfaiteur‚ alors que moi‚ Josip Knezevic‚ alias James J. Braddock‚ un homme de Sarajevo‚ ne suis personne‚ mon nom n'est pas important. […] Je voulais offrir mon livre à Angelina Jolie pour que mon projet Bridge of love avance. Je voulais réunir les continents‚ les villes‚ les personnes de différentes couleurs. J'aurais fait du lobbying pour que Mlle Jolie obtienne le Prix Nobel de la Paix."

Difficile de déceler la vérité dans cette histoire qui se rajoute à une longue liste d'accusation de plagiat. Toujours est-il que l'écrivain est très clair sur ce qu'il demande : "Je suis convaincu d'avoir raison. J'exige une pleine satisfaction et des excuses de la part de Mademoiselle Jolie et ses partenaires pour toute la souffrance que j'ai subi‚ comme si j'étais à nouveau plongé en pleine guerre. […] Mademoiselle Jolie et son équipe pensent peut-être que je suis hors sujet. Mais ce n'est pas le cas. Je suis quelqu'un ! Tout comme je l'étais en 1992 quand le monde ne connaissait pas Angelina Jolie‚ quand je versais mon sang avec mes compatriotes pour mon pays. J'ai perdu ma maison‚ ma famille‚ mes amis‚ et pourquoi ? Pour permettre à des gens comme Mlle Jolie de venir visiter mon pays paisible et libéré ? Pour permettre à Mlle Jolie de recevoir une médaille d'honneur de cette ville torturée alors que pendant ce temps‚ elle participait à la destruction de tout ce qui était né de moi et la souffrance de Sarajevo […] ? Je ne pense pas."

Josip Knezevic semble prêt à aller au bout de son combat pour la vérité‚ et précise dans une longue lettre qu'il demandera à ce que le film soit retiré des salles jusqu'à ce qu'il soit pleinement satisfait. Pour achever la réalisatrice‚ il ajoute que le titre original de son film‚ In the land of blood and honey‚ traduit son manque d'imagination puisqu'il est clairement tiré du livre de Martin Van Creveld sur Israël‚ The Land of Blood and Honey.

De son côté‚ GK-Films semble affirmer que le scénario est entièrement original‚ et exige que l'auteur cesse ses accusations avant d'être accusé de diffamation. Au pays du sang et du miel sortira le 23 décembre aux Etats-Unis et le 29 février 2012 en France. À moins que d'ici là‚ l'affaire se corse.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.