Affaire Sakineh - Aujourd'hui dimanche, jour de tous les dangers pour l'Iranienne condamnée ?

L'affaire Sakineh n'a pas fini de faire parler d'elle… En insultant violemment la première dame de France‚ Carla Bruni-Sarkozy et Isabelle Adjani‚ qui n'ont jamais caché leur ferme soutien à Sakineh Mohammadi-Ashtiani‚ l'Iranienne menacée de mort par lapidation pour adultère‚ la presse conservatrice iranienne a généré sans le vouloir un immense écho international à ce scandale.

À lire aussi Affaire Sakineh : Inès de la Fressange et Raphaël affichent leur soutien… Affaire Sakineh : Bernard-Henri Lévy appelle à la manifestation ! Affaire Sakineh Mohammadi Ashtiani : l'Iranienne pendue plutôt que lapidée ?

Mais alors qu'en France‚ une pétition a été lancée par Bernard-Henri Lévy sur le site La Règle du Jeu - jusqu'ici‚ on compte pas moins de 60 000 signatures -‚ et que Carla‚ menacée de mort‚ a reçu l'appui de nombreuses personalités telles que Charlotte GainsbourgJane BirkinIsabelle Huppert…‚ les choses se corsent de nouveau.

Dans un entretien avec le philosophe BHL‚ le fils de Sakineh Mohammadi-Ashtiani‚ Sajjad‚ 22 ans‚ avait récemment évoqué son inquiétude. Selon‚ lui : "[Un responsable de la prison] lui a dit que son exécution était prévue pour dimanche à 6 heures". Aujourd'hui‚ dimanche 5 septembre 2010 est apparemment le jour de tous les dangers pour sa mère‚ emprisonnée dans la ville de Tabriz.

En effet‚ nos confrères du JDD nous apprennent qu'en attendant la décision finale des juges‚ qui devrait être prise après la fin du ramadan‚ Sakineh devrait recevoir 99 coups de fouet supplémentaires‚ pour être apparue en photo dans le Times le 28 août dernier et surtout sans porter de foulard‚ selon une information reprise sur le site La Règle du jeu.

Mais cette photo qui crée le scandale ne serait même pas une photo de Sakineh… La photo parue dans le magazine britannique serait en fait celle d'une activiste politique iranienne vivant en Suède. Si le quotidien s'est excusé auprès de ses lecteurs‚ la photo leur ayant été remise par Mohammad Mostafaei‚ l'avocat de Sakineh - réfugié en Norvège -‚ cela ne changera rien à la sentence qui est réservée à l'intéressée…

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.