Stella McCartney

Deux enjeux se présentaient à Stella McCartney cette saison : continuer de faire progresser ses ventes déjà en hausse‚ et surpasser le succès phénoménal de sa pièce phare de la saison dernière‚ la petite robe noire à panneaux transparents et pois qu'on a vue aussi bien sur des stars que dans de nombreux éditos. Des enjeux plutôt gentillets en période de crise‚ que d'autres créateurs lui envieraient.

La grande force de Stella McCartney‚ c'est de nous donner autant envie de courir en boutique que de voir les pièces mises en scène sur papier glacé. Cette saison‚ elle nous propose des associations d'imprimés à différentes échelles dans des tons bleus et blancs. Aux tailleurs pantalons habituels de la Maison‚ elle ajoute des pièces coupées dans un esprit pyjama : de grosses mailles et des combinaisons en soie souple à l'allure doucement seventies. Une arabesque orne la plupart des vêtements‚ créant un fil rouge tout le long du défilé. Presque baroque‚ cet ornement étrange trouve pourtant sa place sur ces vêtements sans faute de goût‚ leur apportant la juste touche de fantaisie.

Une fois de plus‚ Stella McCartney nous montre ce dont on avait envie cette saison. 

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.