Gérard Depardieu - son grand déballage sur les politiques

Pas de pitié pour Gérard Depardieu ! Quand il a décidé de donner son avis‚ il ne le fait pas à moitié. Pour celui qui jouera dans le film sur l'affaire DSK‚ rien de plus normal que faire son grand déballage sur certaines figures politiques au magazine Casemate. Il faut dire que l'acteur en a connu et a partagé les couverts de certains. Quoi de plus naturel donc de partager quelques souvenirs‚ au risque d'être complètement indécent ?

à lire aussi Alizée : la chanteuse va faire son grand retour dans "DALS" Doctor Strange : du grand spectacle Soirée Clarins x Puretrend : le grand show à la Piscine Molitor Free State of Jones : Matthew McConaughey est grand en défenseur de la liberté

La finesse ce n'est pas franchement Depardieu. Pour celui qui a décidé de s'exiler en Russie‚ le premier qui est dans sa ligne de mire n'est autre que François Hollande. Il s'adonne alors à un véritable éloge à Vladimir Poutine‚ pour qui l'acteur semble avoir une admiration sans bornes : "C'est quelqu'un ! Je sais quand il écoute‚ je sais quand on le fait chier". Et pour parler du Président français‚ le moins qu'on puisse dire c'est que l'acteur dont les belles années cinéma ont ébloui les Français ne mâche pas ses mots‚ expliquant son exil fiscal comme : "à cause du 'petit bolchevique de l'Élysée'‚ comme dit Poutine‚ qui est en train de tuer les classes moyennes. Du coup‚ je me suis fait traiter de minable par son second de Matignon"

Sur sa lancée‚ celui qui est l'égérie pour une marque de montres russes passe en revue les Présidents de la Ve République : "Au début‚ je n'aimais pas du tout Sarkozy‚ puis j'ai appris à le connaître. J'ai toujours bien aimé Chirac‚ Pompidou beaucoup‚ Giscard pas du tout". Mais clairement‚ celui qui se démarque dans le coeur du père de Julie Depardieu‚ c'est bien Mitterrand. "Je le voyais très souvent‚ il voulait tout savoir des histoires de fesses du Tout-Paris. Je suis sûr qu'il se serait très bien entendu avec Poutine"‚ déclare-t-il. Et des souvenirs cocasses‚ Gérard Depardieu en a : "Il était drôle et parfois inattendu. Un jour‚ on mangeait chez Jack Lang son traditionnel pot-au-feu. Je revois Mitterrand enlever ses petites chaussures et se mettre à chanter: 'Comme un garçon‚ j'ai les cheveux longs…' Du Sylvie Vartan!".

Mais Gérard Depardieu ne s'est pas arrêté aux Présidents Français‚ l'acteur a également cotoyé Fidel Castro‚ dont il garde un vif souvenir : "Je me souviens de ses colères. On passait des nuits entières à discuter. Par exemple du programme d'alphabétisation de l'Angola‚ vers 1995". Autant dire que des dossiers‚ l'acteur en tient et ne semblait pas décidé à les garder pour lui.

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.