"La Face Cachée de Margo" - rencontre avec John Green, "Cara est merveilleuse"

Bonjour John‚ pouvez-vous nous en dire plus sur votre rôle exact dans ce film ?

John Green : Je n'ai pas de rôle [rires]. On m'appelle le producteur exécutif mais je fais la même chose que sur "Nos Etoiles Contraires"‚ il n'y a pas de différence. Je suis juste content de pouvoir être là presque tous les jours. Je passe du temps avec le casting et l'équipe et je parle du livre avec eux. Je ne sais même pas ce qu'est censé faire un producteur exécutif !

à lire aussi Kate Middleton : une mère merveilleuse selon le prince William Jenifer : sa rencontre émouvante avec Johnny Hallyday Alizée et Grégoire Lyonnet : confidences sur leur rencontre Emily Ratajkowski en tanga face à son miroir : ses fesses enflamment Instagram

Vous nous disiez tout à l'heure sur le tournage que c'était un peu étrange d'être ici‚ parce que ça vous rappelle vos années lycée…

JG : A la fin du lycée‚ j'étais en pension en Alabama‚ c'était bizarre mais merveilleux‚ une expérience idyllique. Mais au début‚ j'étais dans le public‚ j'étais mauvais à l'école‚ les jeunes avec qui je trainais étaient un peu troublés. J'ai été beaucoup harcelé‚ c'était ni drôle‚ ni agréable alors me retrouver ici‚ où tout a été fait par le réalisateur pour ressembler à mon lycée‚ est un peu dérangeant. C'est vraiment super bizarre d'être sur le plateau et d'avoir l'impression d'être retourné en 3ème ! Ça me fait un peu peur.

 part que tous les étudiants vous sourient cette fois‚ non ?

JG : Voilà [rires] ! Mais c'est un peu la même sensation parce que je me souviens de traverser les couloirs en 3ème et d'avoir l'impression que tout le monde me regarde‚ me juge. Alors j'avais la sensation de devoir faire attention à tout ce que je faisais‚ comme maintenant. Mais ils sont très respectueux et amicaux. J'avais un peu peur‚ 1300 vrais adolescents ! J'ai dû signer beaucoup de livres [rires].

Day 24. #papertowns

Une photo publie par Jake Schreier [@jakeschreier] le 5 Dc. 2014 13h22 PST

Si les années lycée se sont mal passées pour vous‚ pourquoi est-ce un fil conducteur dans la plupart de vos livres ?

JG : Une des raisons pour lesquelles j'écris sur l'adolescence vient justement du fait que ça a été dur pour moi. Les expériences difficiles que j'ai vécues à cette époque ont laissé des traces‚ parce que c'est la première fois que je suis tombé amoureux‚ que j'ai eu le coeur brisé. C'est la première fois que j'ai vécu la mort d'un proche‚ que je me suis fait harceler et que je ne pouvais pas le dire à un professeur‚ parce que je trouvais que nous étions trop âgés pour ça. À cet âge‚ on doit régler nos problèmes nous-mêmes‚ et je ne savais pas le faire. C'est en partie l'intensité de ces expériences qui fait que j'aime y revenir dans mon écriture.

Est-ce qu'écrire sur des grands sujets comme la vie‚ l'amour‚ le sens de la vie‚ ça vous aide à les affronter dans la vraie vie ?

JG : Idéalement oui. Mais une fois encore‚ pendant l'écriture de "La Face Cachée de Margo" j'essayais d'écrire sur la difficulté que c'est d'imaginer la complexité des autres et combien il est facile de se voir comme un individu complexe et de voir les autres de telle ou telle manière. Et pourtant‚ j'ai toujours du mal avec ça. Quand j'écrivais "Nos Etoiles Contraires"‚ j'essayais de voir s'il était possible de vivre une vie courte et pleine de sens‚ mais là encore j'ai toujours du mal. Je ressens de la peine‚ de l'injustice et de la colère pour ce que les gens dans cette situation vivent. C'est quelque chose que je vis de façon très intense‚ d'une manière que je ne pourrais pas concilier facilement‚ même tant d'années après l'avoir écrit. C'est très cathartique pour moi d'écrire là-dessus‚ mais je me retrouve toujours à me poser les mêmes questions.

Pour revenir sur "La Face Cachée de Margo"‚ est-ce que le script est fidèle à votre oeuvre ?

JG : Dans le script que j'avais fait‚ qui n'a pas été retenu [rires] parce que certains peuvent écrire des livres et des scripts mais pas moi [rires]‚ le personnage principal finissait avec une autre fille. Un fail total. Je pensais que si je faisais les choses comme ils voulaient‚ ça deviendrait un film. À l'époque‚ ça semblait vraiment important pour moi que ça devienne un film mais maintenant je réalise que ça n'aurait pas été du tout satisfaisant d'avoir une adaptation de mon livre dont je ne sois pas fier. Par exemple‚ j'aurais quand même dû faire la promotion de "Nos Etoiles Contraires" même si je n'avais pas aimé le film. Imaginez combien cela aurait été difficile de trouver une façon très mesurée et diplomatique pour parler d'un film ? Je n'aime pas mentir‚ mais que je n'ai pas non plus envie de me mettre quelqu'un à dos parce que je dis que je n'aime pas le film ! J'ai des amis qui sont passés par là. Ça me semble beaucoup trop stressant‚ certains se sont retrouvés au bord du gouffre à cause de ça.

Il n'y a pas longtemps Natt a comparé "La Face Cachée de Margo" à un mix entre "Le parrain" et "Porky's". Vous avez dû avoir une discussion à ce sujet ?

JG : Il a vraiment dit ça [rires] ? Nat‚ pourrais-tu faire mieux pour décrire ce film s'il te plaît ? Je plaisante. Je vois pourquoi il a dit ça. C'est effectivement un mystère‚ avec de la noirceur mais pas de violence. C'est aussi une comédie teenage. C'est ça qui rend d'ailleurs le film difficile à faire‚ ce n'est pas un genre bien défini‚ romance‚ drame ou quoi que ce soit. C'est un film sur le passage à l'âge adulte‚ sur le fait de voir que les gens qui nous entourent son bien réels‚ donc c'est compliqué à décrire.

Cara Delevingne semble être le choix parfait pour incarner l'énigmatique Margo Roth Spiegelman…

JG : Elle est merveilleuse. C'est une force de la nature. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme Cara Delevingne de toute ma vie. La première fois que je l'ai vu‚ tout le casting était là dont Nat. J'ai beau être ami avec lui depuis des années‚ je ne pouvais pas m'empêcher de me tourner vers Cara que je ne connaissais pas et dont je ne savais rien. Elle a plus de charisme que quiconque. Tout le monde se tourne vers elle lorsqu'elle est dans une pièce. Tout ce qu'elle dit est fascinant et c'est à peu près comme ça que les gens voient Margo Roth Spiegelman dans le film. Comme elle‚ Cara a été scrutée toute sa vie d'adulte‚ avec des gens qui se faisait un avis erroné sur elle en se basant sur des brèves rencontres. Le mot "Spiegelman" veut dire le fabriquant de miroir. C'est comme si Margo était le miroir de tout le monde dans cette histoire. Les gens la regardent et pensent qu'ils voient quelque chose‚ mais ils voient juste le reflet d'eux-mêmes. C'est pareil pour Cara. Ça a un côté frustrant. Ça peut être difficile de vivre dans une boîte tout le temps et c'est ça qu'elle apporte au personne de Margo de façon brillante. Je suis ravi qu'elle fasse partie de ce film.

#papertownstour #THEohiostateuniversity #kenyon featuring @caradelevingne and noted photobomber @natandalex

Une photo publie par John Green [@johngreenwritesbooks] le 15 Juil. 2015 15h33 PDT

Vous n'aviez jamais vraiment entendu parler d'elle en tant que top model avant ?

JG : Absolument pas. Mais maintenant je l'ai mise dans mes alertes Google alors quand elle décroche une grosse campagne‚ je reçois un e-mail et je la félicite. Ce n'est pas mon monde mais c'est un très bon mannequin. C'est aussi une très bonne actrice. Les gens vont penser que ce n'est pas le cas parce qu'ils ont des préjugés sur ce que font et ce que sont les mannequins‚ c'est une TRES bonne actrice. Elle est aussi talentueuse que quiconque avec qui j'ai travaillé. Elle se fond dans Margo et c'est vraiment impressionnant. Elle croit Jake et elle suit très bien ses directives‚ mais elle a aussi ses opinions sur le personnage parce qu'elle le connaît très bien‚ c'est important pour nous de l'écouter.

Est-ce que vous avez dû lui expliquer le personnage‚ aller plus loin que ce qu'on sait d'elle dans le livre ?

JG : Elle savait tout de Margo‚ elle n'avait pas besoin de moi ! Elle vivait dans Margo plus que je ne l'ai jamais fait‚ elle était prête. On a bien entendu parlé du personnage et du livre qu'elle a lu très attentivement et connaît par coeur‚ mais elle était déjà prête !

Est-ce qu'après le succès de "Nos Etoiles Contraires" vous avez la pression pour celui-ci ?

JG : Non ! Ce n'est pas le même budget‚ donc ça n'a pas à être aussi populaire. La chose importante pour moi‚ c'est que le film soi bon. Quand nous faisions "Nos Etoiles Contraire"‚ personne ne pensait que ça deviendrait un tel succès commercial. Et en plus ça m'est égal ! Je sais pas si j'ai le droit de dire ça [rires] ? Je veux que le film touche le plus de monde possible parce que j'en suis fier‚ mais ça m'est un peu égal que le studio se fasse de l'argent. Le plus important pour moi‚ c'est d'avoir un film dont on puisse être fier‚ que je puisse être heureux de le partager avec mes lecteurs. C'est pareil pour mes livres‚ enfin pas quand j'avais besoin d'argent mais maintenant oui. Je veux juste écrire des livres qui aient de l'importance pour les gens‚ dans lesquels ils puissent trouver refuge. C'est ce que je ressens pour la plupart de mes livres préférés et beaucoup d'entre eux sont loin d'être des best-sellers. Au final‚ ça n'a pas beaucoup d'importance combien de personnes lisent mes livres‚ ce qui a vraiment de l'importance‚ c'est combien d'entre eux les aiment.

"La Face Cachée de Margo" au cinéma le 12 août 2015.

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.