Thierry Marx ancien délinquant - Vols, Bastons... "C'était violent" !

On connaît Thierry Marx le cuisinier‚ mais pas Thierry Marx l'auteur et encore moins… l'enfant terrible. À l'occasion de la sortie de son livre On ne meurt pas la bouche pleine [éditions Sang neuf]‚ l'ancien membre du jury de Top Chef [M6] s'est confié sur le fait qu'il ne s'était pas toujours tenu à carreau quand il était plus jeune et qu'il habitait dans la cité du Bois-l'Abbé.

À lire aussi Koh-Lanta Fidji : Caroline éliminée‚ le pacte des anciens vole en éclats Secret Story 4 : Amélie est une ancienne ronde… plutôt violente ! Kim Kardashian enceinte : Violents maux de ventre‚ la star panique en plein vol

"Les gens n'avaient pas de boulot‚ restaient dans la cité et c'est comme ça qu'on a commencé à hanter les cages d'escalier. On n'en bougeait pas. Bien sûr qu'on a flirté avec la délinquance. On aurait d'ailleurs tous pu basculer dans les grosses conneries‚ la toxicomanie. On a eu la chance de se limiter aux vols de mobylettes‚ de bagnoles‚ à la baston. À marquer notre territoire. Les caves étaient marquées‚ mais pas trop encore"‚ a confié Thierry Marx dans un premier temps. Après quoi‚ il a admis que "c'était violent entre les Gitans et les gens des cités" : "Souvent le vendredi soir‚ on se retrouvait aux Halles pour se foutre sur la gueule‚ pour faire chier tout le monde." Heureusement‚ le chef du Mandarin Oriental a retrouvé le droit chemin grâce au jiu-jitsu‚ un sport de combat qui lui a permis de s'accomplir personnellement.

Mais cette "résurrection" ne l'a pas éloigné des horreurs de ce monde. Lors d'un voyage au Mexique‚ il a en effet été témoin de la guerre entre le cartel de Medellín et celui de Sinaloa : "J'ai vu tellement de morts tous les soirs‚ des exécutions‚ des décapitations‚ des trucs horribles que je me suis dit qu'il y avait quand même des façons plus élégantes pour faire prendre la vie à quelqu'un."

Des atrocités qui l'ont inspiré pour son oeuvre littéraire.

L'intégralité de l'interview de Thierry Marx est à retrouver dans le VSD du 11 octobre 2017.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.