Suicide de Kristina Rady - Son ex veut porter plainte, Cantat "la harcelait"

Si les parents de Kristina Rady‚ l'épouse de Bertrand Cantat qui s'est suicidée en 2010‚ se sont désolidarisés de la démarche‚ l'affaire inédite de la plainte contre le leader de Noir Désir concernant cet épineux dossier [émise il y a peu par Me Yaël Mellul‚ une avocate spécialisée dans les violences conjugales] connaît un nouveau rebondissement.

À lire aussi EXCLU – Jessica Thivenin harcelée par un fan : "J'ai porté plainte" Christine Angot harcelée et insultée en pleine rue : Elle porte plainte Emmanuel Macron en vacances : Harcelé par un photographe‚ il porte plainte

Dans le magazine VSD à paraître demain jeudi 22 août‚ François Saubadu‚ le dernier compagnon de Kristina Rady révèle en effet être prêt à monter au créneau contre le chanteur et indique avoir mandaté Me Mellul pour demander à la justice des pièces du dossier. "Je veux pouvoir avoir accès à ces éléments qui confirmeront ou infirmeront mes doutes‚ a-t-il expliqué. S'il n'y a plus que moi pour rechercher la vérité‚ je suis là."

"Terreur psychologique"

Car François Saubadu assure pouvoir "attester de la terreur psychologique" exercée par Bertrand Cantat sur la femme de lettre qui s'est donné la mort le 10 janvier 2010 à Bordeaux. Pour lui‚ de nombreuses zones d'ombre persistent‚ auxquelles le chanteur [condamné à 8 ans de réclusion pour l'homicide de Marie Trintignant‚ survenu en 2003] ne serait pas totalement indifférent.

"Quand je l'ai rencontrée [en 2009‚ NLDR]‚ j'ignorais qu'elle était la femme de Bertrand Cantat jusqu'au moment où elle m'a donné sa carte. Là j'ai compris‚ j'étais subjugué‚ raconte cet homme qui exerce en tant qu'agent artistique. A partir de ce moment-là Bertrand Cantat a commencé à me harcelerassure-t-il Il la suivait partout. Quand elle se rendait chez moi‚ elle prenait la précaution de se garer à des endroits différents à chaque fois. Moi j'ai voulu faire front. Mais on avait affaire à un grand manipulateur‚ capable d'accès de violence et doté d'une force inouïe."

Démarche exceptionnelle

François Saubadu poursuit son récit à la publication et livre des détails accablants à l'encontre du chanteur de Noir Désir. Selon lui‚ Kristina Rady lui aurait en effet confié avoir "été séquestrée" par Bertrand Cantat [sorti de prison en 2007]‚ qui aurait également fait "du chantage au suicide avec un grand couteau de cuisine." "Plusieurs fois‚ elle a dû planquer chez gosses [Alice et Milo‚ nés de son mariage avec le chanteur‚ NDLR] chez des voisins"‚ déclare-t-il.

Aujourd'hui toujours "hanté par la mort de Kristina"‚ François Saubadu s'allie donc à Me Mellul pour demander "au procureur de Bordeaux la communication du rapport d'enquête‚ du rapport d'autopsie et de toutes les pièces ayant appartenu à Kristina qui auraient pu être conservées par la justice." Selon l'AFP‚ le parquet a cependant dit n'avoir pas encore reçu la demande de l'avocate mais a souligné qu'à titre général‚ ce type de pièces ne pouvait être communiquées uniquement à des personnes que le procureur jugerait avoir "intérêt" au dossier‚ tel un parent ou un proche. Sans l'appui justement des parents de Kristina Rady [qui parlent "d'acharnement inutile"]‚ pas sûr que la démarche de l'agent artistique soit un jour satisfaite…

Retrouvez l'intégralité de l'interview de François Saubadu‚ dernier compagnon de Kristina Rady‚ dans le magazine VSD en kiosques demain‚ jeudi 20 août 2013.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.