Splash, un coach - ''Si vous voulez des morts en direct, continuez comme ça''

Il y a quelques semaines‚ Jennifer Lauret se blessait à l'occasion d'un entraînement dans les calanques. Ce n'est pas la première blessure durant les entraînements dans le cadre de l'émission Splash‚ le grand plongeon sur TF1. En effet‚ la blessure de la star de Camping Paradis - qui vient de quitter la série - n'est que le prolongement d'une longue série… Après Patrick Puydebat qui a dû renoncer à l'aventure‚ tout comme le pauvre Steevy Boulay ainsi que Jean-Luc Lahaye qui s'est retourné le pouce. Aïe !

À lire aussi Louis Tomlinson [One Direction] : Première interview depuis la mort de sa maman Capucine Anav en larmes dans TPMP : "Je ne voulais pas faire ça ici en direct" Mort d'Anne Dufourmantelle : La philosophe se noie en voulant sauver des enfants

Et voilà que maintenant l'un des coachs‚ Alexis Coquet‚ a décidé d'élever la voix contre le programme‚ le qualifiant de dangereux.

"Si vous voulez des morts en direct‚ continuez comme ça"


En effet‚ ce dernier a confié à L'Alsace qu'il estimait que l'émission a démarré trop rapidement‚ ne laissant pas assez de temps aux candidats pour se préparer et d'assurer correctement leur sécurité. Alors que les people s'entraînent pendant des heures pour réaliser le meilleur plongeon et que ce soir de nouvelles célébrités feront le grand saut‚ telles que Christophe Beaugrand‚ Sheryfa Luna ou encore Danièle Evenou‚ Alexis Coquet‚ coach du programme‚ plongeur de haut niveau et entraîneur pour le club de plongeon de Strasbourg et du pôle France‚ se montre assez critique.

Il a ainsi expliqué : "Le pari était très intéressant puisqu'il offrait un coup de projecteur sur la discipline et le bassin de Schiltigheim‚ explique-t-il à nos confrères de L'Alsace. Vendredi à Schiltigheim‚ on était dans la plus belle piscine au monde. C'était un studio. J'ai déjà vu beaucoup de spectacles de plongeon‚ mais‚ dans un cadre pareil‚ jamais ! Après‚ sur le fond‚ je suis amer. C'est un concours people… C'est de la télé. J'ai vécu une belle expérience. Mais est-ce que je le referais ? Je ne suis pas sûr…" Notons quand même que le sportif est assez naïf d'avoir pu penser que le programme de divertissement était diffusé dans le but de faire de la pub au bassin‚ plutôt que mettre en avant les célébrités y participant.

Mais pour lui‚ le programme‚ au-delà de ne pas récompenser la qualité des sauts‚ est surtout dangereux pour ses participants. Alexis Coquet précise : "Initialement‚ l'émission devait passer en avril. Mais quand TF1 a appris que M6 était sur le même projet‚ les responsables de la chaîne ont avancé les dates. On a eu quatre semaines d'entraînement pour préparer les candidats. C'est du plongeon‚ il y a des risques ! Je leur ai dit : "Si vous voulez des morts en direct continuez comme ça !" J'ai fait des semaines à 80 heures en préparant les candidats de 22h à 2h du matin à Montreuil. Et à l'arrivée‚ quand je vois que Gégé et Nadège - que j'adore - passent et que Golan est éliminé‚ je trouve cela terriblement injuste !"

Il explique au passage que le danseur professionnel s'était fait "une subluxation de l'épaule" pendant l'un des entraînements. Encore un blessé‚ décidément… Alors qu'il devait faire un salto arrière du 7‚50m‚ Alexis lui a finalement conseillé de se contenter d'un saut à 10m‚ étant certain qu'il serait qualifié pour la finale. "En éliminant les meilleurs‚ ils vont se retrouver avec un concours de bombes en finale"‚ s'exaspère le coach.

Laury Thilleman‚ déçue


Pour Laury Thilleman‚ il est vrai que le programme ne récompense pas la prise de risque. Quelque chose qui l'énerve particulièrement. La superbe Miss France 2011 a ainsi confié : "D'habitude‚ on le tente après trois ans de plongeon. Moi‚ c'était après trois semaines… En plus‚ malgré la prise de risque‚ j'ai eu la même note que Gégé qui a fait un simple saut." Si la participation de Laury au programme avait été motivé par l'enjeu sportif‚ la belle se retrouve quelque peu déçue après ce premier prime. Elle émet ainsi ses réserves sur la suite : "Pour la finale‚ je serai sans doute plus stratégique‚ avec un plongeon moins compliqué et plus propre." Mais malgré tout‚ notre Laury Thilleman national ne regrette en aucun cas sa participation au divertissement de TF1 : "Le plongeon est une discipline magique‚ qui procure des sensations incroyables."

La production réagit


De son côté‚ la production nie en bloc. Contactée par Télé-Loisirs‚ la prod' de TF1 a expliqué : "Les entraînements ont lieu de jour‚ de 10 heures à la fin de journéeChaque candidat s'entraîne entre trois et quatre heures par jour." Le producteur insiste‚ tous les candidats sont encadrés par la Fédération française de natation. Tout a donc été pensé pour protéger les candidats d'un quelconque accident. "On est attentif là-dessus‚ nous n'avons aucun intérêt à ce qu'ils se blessent à l'entraînement ou lors du direct"‚ assure-t-il.

Hassan Mouti‚ coach également dans l'aventure Splash‚ le grand plongeon‚ est du même avis que la production sur la question : "Le risque zéro n'existe pas‚ mais avec les autres coachs‚ nous travaillons‚ en symbiose et en amont‚ pour prendre en compte la peur et la condition physique des candidatsOn est là pour les cadrer et on ne les fait pas monter trop haut. Mais avec la peur‚ il est vrai qu'une petite erreur peut être faite"‚ a-t-il confié.

Ce soir‚ vendredi 15 février‚ ce sera au tour de Christophe Beaugrand‚ Clément Lefert‚ ex-petit ami de Laury Thilleman‚ Katrina Patchett‚ Jennifer Lauret‚ Jackson Richardson‚ Keen'V‚ Danièle Evenou et Sheryfa Luna de s'élancer depuis les plongeoirs.

Ne manquez pas Splash‚ le grand plongeon sur TF1‚ à 20h50.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.