Ninja Warrior, une "expérience catastrosphique" - Un candidat très fâché balance

En avril dernier‚ Lorenzi Dos Santos tentait de remporter les 100 000 euros proposés dans Ninja Warrior sur TF1. Plus de deux mois après le tournage à Cannes‚ le candidat a raconté sur son compte Facebook son expérience… qu'il juge "catastrophique". Et le moins que l'on puisse dire‚ c'est qu'il en veut à la production !

À lire aussi Ninja Warrior 2 : Sébastien [Koh-Lanta] disqualifié‚ un finaliste bat un record Télé-réalité : Prostitution‚ escorting‚ scatophilie… une candidate balance ! Miss France : Tricherie à l'élection de Miss Aquitaine ? Une candidate balance !

Premier reproche‚ il précise que celle-ci avait promis de prendre en charge "billets de train‚ hébergement et tout le reste". Mais‚ arrivé à la gare à Paris tôt le matin‚ Lorenzi Dos Santos et les autres candidats auraient embarqué dans un train sans avoir récupéré leurs billets. "Après renseignements‚ nous apprenons que les fameux billets n'étaient en réalité que des pré-réservations de billets. Merci donc TF1 de nous avoir fait frauder"‚ a écrit le jeune homme.

L'histoire ne s'arrête pas là‚ arrivé à Cannes‚ Lorenzi Dos Santos a ensuite dû prendre un bus et donc s'acquitter de la somme de 1‚80 euro. Avant d'arriver à l'hôtel‚ les candidats auraient ensuite "monté une super colline à pied"‚ avec leurs valises. "Pour ceux qui on bossé le cardio OK‚ pour les autres‚ cela est un véritable cauchemar"‚ a confié le participant. Une fois installés‚ les candidats se seraient retrouvés livrés à eux-mêmes. "Ceux qui intéressent suffisamment la production avait la chance d'être guidés pour le tournage de leur portrait ou autre…"‚ a déclaré Lorenzi Dos Santos. Toutefois‚ il déconseille de questionner les membres de la production sur le déroulé des événements : "Ils vous répondent qu'ils sont dépassés‚ qu'ils ont 100 000 trucs à gérer‚ vous êtes en train de les emmerder…"

Des reproches touchent ensuite les conditions de tournage. Comme le raconte le baraqué‚ certains candidats "ont la chance de passer rapidement‚ vers 19h". Les autres attendent des heures‚ comme Lorenzi Dos Santos qui n'est passé qu'à 4h30 du matin. Le sportif se dit "crevé moralement‚ épuisé‚ stressé" et tombe au premier obstacle. C'est alors qu'il raconte que Sandrine Quétier lui "saute dessus pour prendre [ses] réactions". Au passage‚ le jeune homme précise que les animateurs "se fichent" des candidats : "Ceux qui ont fait des photos avec eux ont eu la chance de les attraper dans leurs déplacements éclairs entre leurs loges et le plateau."

Après avoir échoué à Ninja Warrior‚ Lorenzi aurait été interpellé par une personne du staff lui demandant comment il avait l'intention de rentrer chez lui. "Il n'y a plus de place dans les trains‚ il serait génial que tu rentres par tes propres moyens"‚ lui aurait-on lancé. Le candidat est alors entré dans une colère noire et a menacé la production de "taper" le premier venu si on ne lui donnait pas de billet retour. Il a visiblement obtenu gain de cause. Mais‚ avant de partir‚ Lorenzi a eu une dernière surprise : "Il a été demandé aux éliminés qui devaient partir de régler la taxe d'hébergement." Là encore‚ le candidat ne s'est pas démonté et aurait refusé de céder.

Outre sa journée de tournage‚ le candidat – qui a déjà été aperçu dans L'amour est aveugle en 2014 – a révélé que le plateau de Ninja Warrior n'était pas adapté aux épreuves. "Un technicien honnête nous révèle que le parcours est en permanence inondé puisque nous sommes au bord de l'eau […] et que le parcours sera toujours trempé"‚ a-t-il lâché.

La production de l'émission et la chaîne TF1‚ dont les agissements seront sans nul doute justifiés‚ n'ont pour l'heure pas réagi.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.