Natasha St-Pier se souvient - "On ne savait pas si Bixente allait vivre ou pas"

Le 13 novembre 2015‚ Natasha St-Pier découvrait le bonheur d'être maman pour la première fois‚ une immense joie s'entremêlant avec l'appréhension. La célèbre chanteuse québécoise de 35 ans et son mari‚ le Français Grégory Quillacq‚ savaient depuis plusieurs mois que leur petit garçon souffrait d'une malformation cardiaque et que les prochains mois seraient difficiles.

À lire aussi Karine Le Marchand se souvient de Lilian Thuram: 'Je ne savais pas qui il était'

Près d'un an après la naissance de Bixente‚ aujourd'hui en excellente santé‚ Natasha St-Pier fait le bilan de cette période délicate.

C'est à l'occasion du rassemblement organisé ce samedi 2 octobre par l'association Petit Coeur de Beurre‚ dont elle est la marraine‚ dans une caserne du 7e arrondissement de Paris que Paris Match est allé à la rencontre de la maman engagée.

Accompagnée de celui qu'elle a épousé en 2012 et de leur adorable petite tête blonde‚ Natasha St-Pier est revenue‚ avec émotion‚ sur l'épreuve qu'ils ont tous les trois traversée : l'opération à coeur ouvert de Bixente alors qu'il n'avait que 4 mois. "La veille de l'opération‚ on est arrivé à l'hôpital Necker avec mon mari et je suis restée seule avec Bixente pour la nuit. Mon mari est reparti avec toute ses affaires‚ sa poussette‚ ses vêtements. C'est cette nuit-là qui a été pour moi la plus délicate. Parce que c'était peut-être la dernière avec mon bébé"‚ se souvient la chanteuse.

Si la jeune maman et son mari ont profité des quatre premiers mois de leur bébé comme n'importe quels parents‚ à un détail près‚ témoignant qu'ils étaient comme en sursis : "Inconsciemment‚ on ne lui avait jamais acheté de jouets‚ parce qu'on ne savait pas s'il allait vivre ou pas." Pour Natasha St-Pier‚ il ne fait aucun doute que cette année est "la plus dure" de sa vie.

Mobilisée auprès de l'association Petit Coeur de Beurre‚ la star québécoise rappelle ses missions : "C'est une association pour les familles d'enfants atteints de cardiopathie. Le but‚ c'est d'améliorer la qualité de vie de ces enfants quand ils sont à l'hôpital‚ mais aussi de leurs parents‚ pour tous les petits détails auxquels on ne pense pas mais qui sont importants."

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Natasha St-Pier sur le site de Paris-Match.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.