Jennifer Lawrence et son couple - "Je ne me suis jamais sentie perdue avec lui"

Le timing est presque trop parfait. Alors que le nom de Jennifer Lawrence a été évoqué pour justifier la rupture entre Chris Pratt [son partenaire dans Passengers] et sa femme Anna Faris‚ l'actrice fait la couverture du dernier numéro de Vogue. Pour le magazine américain‚ elle se confie notamment sur son prochain film‚ Mother!‚ et sur sa collaboration avec celui qui l'a dirigée devant la caméra dans ce long métrage – et qui est aussi son compagnon à la ville : Darren Aronofsky.

Sans fard‚ elle brise le silence sur son couple et s'exprime sans détour. Elle révèle ainsi avoir commencé son idylle avec le réalisateur de Black Swan après le tournage de Mother!"On avait de l'énergie. J'avais de l'énergie pour lui. Je ne sais pas comment il se sentait vis-à-vis de moi"‚ se souvient l'ex-star d'Hunger Games. Débute alors une histoire d'amour – "Durant l'année qui vient de s'écouler‚ je me suis comportée comme un humain" et non dans un rapport professionnel‚ glisse-t-elle – qui se poursuit encore aujourd'hui et ne semble pas près de s'arrêter à en croire J-Law. "Auparavant‚ j'ai été dans des relations où je me sentais juste désorientée. Et je ne me suis jamais sentie perdue avec lui"‚ lâche l'actrice de 26 ans qui a également qualifié son amoureux de "père génial"‚ lui qui a un fils de 11 ans [Henry]‚ fruit de sa relation avec Rachel Weisz. De son côté‚ cité par Vogue‚ Darren Aronofsky évoque "une actrice très courageuse sans aucune limite et qui n'a pas besoin d'être blessée pour réussir à créer de la douleur".

"D'habitude‚ je n'aime pas les gens qui sont allés à Harvard parce qu'ils ne peuvent pas tenir deux minutes sans mentionner le fait qu'ils sont allés à Harvard. Il n'est pas comme ça"‚ dit de lui Jennifer Lawrence. La comédienne‚ qui n'a pas peur de le perdre‚ évoque même son amour pour la télé-réalité‚ son refuge pour décompresser. "Il trouve juste cela infiniment décevant"‚ glisse celle qui est notamment fan de Keeping Up with the Kardashians.

Jennifer Lawrence s'épanche également sur divers sujets comme le piratage de ses photos intimes. Un moment-clé de sa carrière qu'elle n'a toujours pas oublié‚ loin de là. "Voir votre intimité violée constamment n'est pas un problème si vous êtes parfaite. Mais si vous êtes un humain‚ c'est terrifiant"‚ explique Jen qui a toujours agi avec beaucoup de naturel‚ faisant fi de son statut de star.

Elle se confie également sur son rapport à l'argent et notamment sur son fameux coup de gueule pour dénoncer l'écart de salaires entre hommes et femmes. "Mon opinion‚ c'est : Vous pouvez avoir des millions et une carrière de rêve‚ mais si vous n'avez pas la volonté de vous lever pour ce que vous croyez‚ alors vous n'avez rien"‚ affirme-t-elle.

De la politique et notamment Donald Trump – avec qui "il faut créer un pont" pour ne pas diviser le pays – à la vidéo d'elle éméchée dansant en mode pole dance‚ Jennifer Lawrence évoque sans filtre une foule de sujets. Un reportage à retrouver en intégralité dans le numéro de septembre du Vogue US‚ dont la couverture a été signée Annie Leibovitz.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.