Jamel Debbouze à coeur ouvert - ''Tout dépend de comment on vit son handicap''

Jamel Debbouze n'a pas choisi la facilité pour ses premiers pas en tant que réalisateur : un film en motion capture [captation de mouvements - la technique utilisée dans Avatar] ! Son long métrage‚ baptisé Pourquoi j'ai pas mangé mon père‚ est librement adapté du best-seller de Roy Lewis. La star française s'est approprié ce roman pour en faire une histoire bourrée d'humanité et d'humour et s'est offert le premier rôle‚ celui d'Edouard. Un personnage qui fait fortement écho à l'acteur et réalisateur… Il se confie dans Version Femina.

"C'est l'histoire d'un singe. Edouard‚ qui tombe de son arbre‚ se casse le bras et va inventer la bipédie pour compenser"‚ raconte Jamel Debbouze à propos du récit de Pourquoi j'ai pas mangé mon père. "Je me suis approprié cette histoire et ce que j'avais envie de raconter‚ c'était l'exclusion‚ le jugement des autres‚ l'acceptation…" Jamel a en effet été victime d'un accident qui l'empêche de pouvoir utiliser sa main. Malgré le handicap‚ il n'a jamais voulu céder. Le comédien fait part de son vécu pour montrer que malgré les épreuves de la vie‚ on peut continuer d'avancer : "Tout est dans la façon dont on transforme les choses‚ dans le fait d'accepter ou pas la condition qui est la nôtre. Je me souviens d'une fille‚ au lycée‚ qui avait le même problème que moi‚ une espèce de plexus brachial. A la cantine‚ une copine lui portait son sac‚ et le jour où elle m'a dépassé dans la file car elle était handicapée‚ j'ai refusé. Je l'ai traitée comme les autres. L'année d'après‚ elle portait elle-même ses affaires‚ elle assumait complètement son bras. C'est resté ancré dans ma mémoire‚ parce que tout dépend de comment on vit son handicap."

Aujourd'hui‚ Jamel Debbouze est à 39 ans une des personnalités les plus influentes - et militantes - du show-business en France‚ et forme avec la journaliste Mélissa Theuriau‚ la mère de ses enfants Léon et Lila‚ un tandem craquant et glamour. Sa bien-aimée participe d'ailleurs au film puisqu'elle joue le rôle de Lucy. Et ce film‚ il l'a écrit pour parler à ses bambins et à tous les enfants de la planète. Malgré un emploi du temps toujours très rempli‚ sa famille est son pilier : "Je suis passionné par mon fils‚ par ma fille‚ par ma femme. Je suis à l'aube de mes 40 ans‚ je veux prendre le temps de vivre."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le supplément Version Femina du Journal du dimanche du 29 mars. 



Pourquoi j'ai pas mangé mon père‚ en salles le 8 avril

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.