Hommage à Johnny - Yann Moix critique "la présence limite" de certaines stars

Samedi 16 décembre 2017‚ les polémistes de l'émission On n'est pas couché [France 2] ont donné leur avis sur les images de l'hommage populaire de Johnny Hallyday qui s'est déroulé le 9 décembre dernier à la Madeleine‚ à Paris. Pour Yann Moix‚ certaines stars présentes autour de Laeticia Hallyday et des intimes de l'icône disparue trois jours plus tôt n'avaient rien à faire là.

À lire aussi Mort d'Agnes Nixon : Les stars rendent hommage à la "reine des soaps" Mort de Carrie Fisher : Steve Martin‚ critiqué‚ supprime son hommage Mort d'Hervé Ghesquière : Hommages de France 2 et des journalistes stars

En effet‚ si l'écrivain et réalisateur français de 49 ans n'a pas été choqué de voir Claude Lelouch filmer la cérémonie à l'aide son son iPhone‚ il a été plus gêné par la présence de certains invités qu'il n'a pas souhaité nommer pour ne pas créer de polémique.

"Il y avait un certains nombre de gens dont j'ai trouvé la présence non pas indécente‚ non pas pornographique‚ mais franchement limite. J'ai bien vu que certaines personnes étaient venues aux obsèques de Johnny Hallyday comme on va chez Castel pour écouter Pierre Bénichou. Il y avait quelque chose d'assez déplaisant dans le fait que c'était la réunion la plus V.I.P de la semaine‚ et je pense que parmi ceux qui assistaient à cet enterrement‚ certains pleuraient véritablement à l'intérieur et d'autres pleuraient uniquement à l'extérieur"‚ a-t-il commenté en tombant d'accord avec sa collègue Christine Angot.

Parmi les stars qui avaient fait le déplacement pour saluer la mémoire du Taulier‚ nous retrouvions notamment ce 9 décembre Claire ChazalJean RenoMarion CotillardMimie MathyMuriel RobinJean DujardinJean ImbertDany Boon ou encore Alain Souchon.

Une séquence à retrouver dès à présent dans notre player !

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.