Charlotte Gainsbourg - "Si mes enfants ne voulaient pas, ils me l'auraient dit"

Fille d'icônes elle-même devenue star‚ Charlotte Gainsbourg n'en demeure pas moins une artiste à la voix douce et discrète. Elle a su s'imposer sans bruit dans le monde du cinéma et de la musique. Nouvelle preuve avec son cinquième album‚ le très personnel Rest. Ouvrant les portes de son intimité dans son disque où elle évoque le manque de son père Serge Gainsbourg et de sa soeur Kate Barry‚ disparus respectivement en 1991 et en 2013‚ elle se confie dans la presse avec autant de franchise que de mesure. Dans Gala‚ elle parle ainsi de ses trois enfants‚ nés de son couple avec Yvan Attal et qui apparaissent dans les clips de plusieurs titres de son disque.

À lire aussi Vincent Cerutti‚ un deuxième enfant avec Hapsatou Sy ? Il dit oui ! Juliette Binoche a dit non à Spielberg : "J'ai préféré protéger mon enfant" Christian Quesada attaqué : "On a dit que mes enfants étaient des figurants"

"Je me suis autorisée cela comme mon père se l'est autorisé avec moi. Si mes enfants ne voulaient pas le faire‚ ils me l'auraient signifié"‚ explique Charlotte Gainsbourg à Gala. Elle ajoute : "Pour mon père‚ il n'y avait pas de barrière entre vie publique et vie privée‚ il parlait de tout aux médias‚ il m'aimait‚ mais il lui était plus facile de le dire à des journalistes qu'à moi… J'ai été chérie par mon père‚ même s'il était pudique." Le sulfureux Lemon Incest‚ qu'il a écrit pour elle‚ est d'ailleurs une véritable déclaration d'amour.

Avec le clip du titre Deadly Valentine qui figure sur l'album Rest et qu'elle a réalisé elle-même‚ Charlotte Gainsbourg met dans la lumière ses deux filles‚ Alice [15 ans] et Joe [6 ans]. Manquait encore l'aîné de la fratrie‚ Ben. En 2015‚ la chanteuse avait avoué au magazine Madame Figaro qu'elle avait déjà tourné avec lui : "Mais c'était presque clandestin"‚ avait-elle précisé. Aujourd'hui âgé de 20 ans‚ le jeune homme se dévoile dans un autre clip du même album‚ sur le titre Ring-A-Ring O' Roses.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans le magazine Gala du 29 novembre 2017

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.