Charlie Hebdo - Obsèques d'Honoré - Ultime adieu de Patrick Pelloux et Luz

Vendredi 16 janvier 2015‚ c'est en petit comité que se tenaient les obsèques du dessinateur Honoré de son nom complet Philippe Honoré et du correcteur de Charlie Hebdo‚ Mustapha Ourrad‚ au cimetière du Père-Lachaise dans le 20e arrondissement de Paris. Tous deux ont été tués dans l'attaque du 7 janvier. Le fidèle collaborateur du journal Patrick Pelloux ainsi que le dessinateur Luz étaient bien évidemment présents.

À lire aussi Luz rescapé de Charlie Hebdo : "C'est pas l'alcool qui m'a sauvé‚ c'est l'amour" Obsèques de Corinne Erhel: Emmanuel Macron‚ digne et ému‚ dit adieu à son soldat Obsèques de Chris Cornell : Sa femme Vicky et Brad Pitt lui disent adieu

Un adieu discret pour un homme tout autant discret. La famille et les amis de Philippe Honoré ont donc fait leur au revoir au dessinateur de 73 ans‚ lequel signait ses dessins par un carré emprisonnant les six lettres de son nom et collaborait également avec Le MondeLibération ou Les Inrockuptibles. Sous la coupole du crématorium près de 200 personnes étaient réunies pour un dernier hommage. Un diaporama de ses dessins a été projeté et des airs d'opéra ont succédé le titre Farewell Angelina‚ interprétée par Joan Baez. Ému‚ et d'autant plus éprouvé qu'il multiplie les cérémonies d'obsèques‚ Patrick Pelloux a déclaré : "Il n'y a pas de mots pour dire le cataclysme que nous vivons en ce moment."

La fille unique du dessinateur‚ Hélène‚ a trouvé la force de sourire en évoquant son papa. "Il n'avait ni internet ni téléphone portable‚ ce qui m'obligeait à répondre pour lui aux demandes d'interview et ça le faisait rire"‚ a-t-elle ainsi déclaré. "Mon père se tenait du côté du plus faible. Du côté de celui qui est exploité par le plus fort. Que ce soit dans le cadre de l'entreprise‚ de l'immigration et des sans-papiers‚ ou du féminisme"‚ a-t-elle ajouté dans les pages du journal l'Humanité. Philippe Honoré était l'auteur du dernier dessin publié sur Twitter par Charlie Hebdo‚ quelques instants seulement avant l'attaque. On y voit le chef de l'organisation de l'Etat islamique [EI] Abou Bakr al-Baghdadi présenter ses voeux : "Et surtout la santé !"‚ lance-t-il.

Même endroit‚ même jour‚ et presque mêmes personnes pour également rendre hommage au correcteur du journal : Mustapha Ourrad. L'homme de 60 ans‚ à qui un ultime salut était rendu la veille dans son village natal Ath Larvaa en Kabylie par une foule se remémorant celui qu'ils appelaient Mustapha Baudelaire‚ a été inhumé dans l'après-midi. Patrick Pelloux était présent et a salué "un des plus grands républicains" qu'il ait pu connaître. Luz et Laurent Léger ainsi que la ministre de la Culture Fleur Pellerin prenaient part à ses obsèques tout comme Mekoussa Ourrad‚ une cousine‚ et Emna El Abd‚ une amie de la famille.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.