Boris Becker - Traité de "petit demi-nègre", son fils Noah porte plainte

Bourreau des coeurs connu pour son joli minois‚ Noah Becker se retrouve au coeur d'une affaire aussi triste que sordide. Comme le rapporte mercredi 3 janvier 2018 le journal allemand Bild‚ le fils de l'ex-tennisman Boris Becker et de son ex-épouse Barbara Feltus a décidé de porter plainte après les propos racistes d'un député du parti d'extrême droite AfD.

À lire aussi Empire : Une troisième plainte bientôt déposée par le fils d'un mythique artiste Carla Bruni-Sarkozy : Son fils Aurélien agressé‚ elle porte plainte… Melania Trump : Son fils Baron autiste ? Elle menace de porter plainte…

En septembre dernier‚ le politicien Jens Maier [55 ans] s'était emparé de son compte Twitter pour qualifier violemment le jeune homme de 23 ans de "petit demi-nègre". Le tweet avait par la suite été effacé. Pour rappel‚ le grand-père maternel de Noah‚ le photographe Harlan Feltus [décédé en 2003]‚ était afro-américain‚ tandis que sa grand-mère Ursula est allemande.

Contacté par le Bild‚ Jens Maier a tenté de se décharger des accusations en prétextant qu'un collaborateur s'était emparé de son compte pour publier ce message dégradant. Mais le mal était fait. En accord avec son père‚ Noah Becker a donc fait appel à un avocat pour intenter une action en justice. "J'ai été mandaté pour prendre immédiatement toutes les mesures juridiques contre Jens Maier‚ député du Bundestag‚ en raison de ce tweet clairement raciste"‚ a déclaré le représentant de la famille‚ Christian-Oliver Moser‚ au média.

Ces derniers jours‚ une autre député AfD‚ Beatrix von Storch‚ a fait parler d'elle après avoir publié un message au vitriol sur les réseaux sociaux. S'indignant que la police de Cologne ait publié des messages d'information dans plusieurs langues‚ dont l'arabe‚ pour tous les habitants de la ville en cette période de fêtes‚ la femme politique n'avait pas réfréné ses mots. "Que diable se passe-t-il dans ce pays ? Pourquoi la police publie-t-elle désormais ses messages officiels en arabe ? S'adresse-t-elle par ce biais aux hordes d'hommes barbares‚ musulmans et violeurs pour chercher à les amadouer ?"‚ avait-elle écrit en référence aux agressions sexuelles dont avaient été victimes de nombreuses femmes à Cologne au Nouvel An 2016.

Si son message a depuis été supprimé‚ la police a indiqué lundi soir [1er janvier] qu'elle avait déposé plainte pour incitation à la haine.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.