Ayem Nour émue - Elle brise le silence après son cambriolage !

Lundi 18 septembre 2017 marquait le retour d'Ayem Nour dans le Mad Mag [NRJ12]. Absente de l'antenne depuis le cambriolage dont elle a été victime‚ la belle animatrice de 28 ans a souhaité s'exprimer sur le drame dès le début de l'émission : "Je ne pouvais pas commencer cette émission sans m'expliquer un peu. Déjà‚ je tenais à vous remercier pour tous les messages que vous m'avez envoyés. Je tenais à remercier Aymeric ainsi que toute l'équipe de m'avoir soutenue. J'ai lu plein de choses sur les réseaux sociaux. On va le dire parce qu'on ne ment pas aux téléspectateurs. J'ai été victime d'un cambriolage donc c'est un peu difficile pour moi."

À lire aussi Caroline Receveur victime d'un pervers narcissique : Un ex brise le silence ! Angelina Jolie harcelée à 22 ans par un grand producteur : Elle brise le silence Gilbert Rozon accusé d'agression sexuelle : Dave brise le silence !

Et de poursuivre émue : "Mais ma plus belle consolation ce n'était pas de rester chez moi‚ c'était de vous retrouver parce que c'est vous qui me rendez heureuse. Ce n'était pas la peine de rester à la maison en train de broyer du noir donc je reviens. On ne va pas se laisser abattre‚ tout ça est entre les mains de la justice." Ni une ni deux‚ les chroniqueurs Aymeric Bonnery‚ Tatiana Laurens‚ Fiona Deshayes et Benoît Dubois ont donc rejoint la maman d'Ayvin [1 an] pour la câliner. Un instant de tendresse qui a dû mettre du baume au coeur d'Ayem Nour.

Pour rappel‚ selon Le Point‚ le cambriolage a eu lieu mercredi 13 septembre en fin de journée. Ce n'est que sur les coups de 1h du matin jeudi dernier qu'Ayem Nour aurait découvert que son appartement avait été visité. Dans l'inventaire du cambriolage de la belle brune‚ les policiers ont notamment constaté le vol de nombreux bijoux et de la maroquinerie de luxe [le préjudice s'élèverait à 1‚5 million d'euros !]. Les malfaiteurs seraient entrés dans l'appartement en escaladant la façade de l'immeuble à l'aide d'une échelle et auraient forcé l'une des fenêtres.

Pour finir‚ selon Closer‚ Ayem Nour a été entendue par la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Paris jeudi 14 septembre.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.