Attentat de Barcelone - L'émotion du roi Felipe et 100 000 personnes recueillies

Depuis son avènement sur le trône d'Espagne en juin 2014‚ le roi Felipe VI s'est à maintes reprises exprimé sur le fléau mondial du terrorisme‚ témoignant avec son épouse la reine Letizia sa solidarité envers ses voisins européens touchés dans leur chair‚ comme la France en novembre 2015 et juillet 2016‚ et appelant à une lutte sans relâche contre les agresseurs. A son tour‚ il a subi avec ses compatriotes la cruauté et la barbarie…

Pour la première fois de son règne‚ le souverain espagnol est confronté à attentat sur le sol de son pays‚ où le traumatisme des attentats du 11 mars 2004 à Madrid‚ qui avaient fait 191 morts et plus de 1 800 blessés‚ est gravé dans toutes les mémoires. A la suite de la double attaque jihadiste qui a causé la mort jeudi 17 août 2017 de 14 personnes et a fait près de 130 blessés dont 16 dans un état grave‚ au coeur de Barcelone puis dans la ville balnéaire de Cambrils‚ le roi Felipe VI prenait part vendredi 18 août à la minute de silence organisée à la mémoire des victimes.

Si radieux lors de ses vacances en famille à Majorque‚ qu'il a naturellement interrompues‚ le monarque âgé de 49 ans avait le visage très marqué par l'émotion et la douleur‚ entouré‚ place de Catalogne à Barcelone‚ du Premier ministre Mariano Rajoy‚ de nombreuses personnalités officielles et d'une foule de pas moins de 100 000 personnes‚ massées sur la place et dans les rues adjacentes. Au profond silence qui s'est installé à midi ont succédé une immense salve d'applaudissements et des cris insoumis à la terreur : "Je n'ai pas peur."

Samedi 19 août‚ la reine Letizia se joindra au roi Felipe‚ qui se tient informé en temps réel depuis la nouvelle de la première attaque‚ pour visiter les victimes de ces deux attentats dans les hôpitaux où elles ont été prises en charge.

La réaction officielle de la Maison royale aux événements a été véhémente et forte : "Ce sont des meurtriers‚ de simples criminels qui ne vont pas nous terroriser. Toute l'Espagne est Barcelone. La Rambla [avenue emblématique où a eu lieu l'attentat de Barcelone‚ NDLR] reviendra pour tout le monde"‚ disait le tweet émis par le palais.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.