Adèle Exarchopoulos, maman, se livre - Les rôles qu'elle a refusés, la nudité...

Dans son nouveau long métrage Le FidèleAdèle Exarchopoulos incarne "Bibi"‚ dont le héros du film‚ incarné par Matthias Schoenaerts‚ tombe éperdument amoureux. Leur relation est passionnelle et l'actrice acclamée de La Vie d'Adèle s'est glissée à corps perdu dans son personnage. Sa carrière a toutefois été bouleversée par un heureux événement‚ la naissance de son premier enfant‚ Ismaël‚ né il y a cinq mois de sa relation avec le rappeur Doums. Dans Le Parisien‚ elle revient sur sa grossesse et l'arrivée de son bébé.

À lire aussi Justin Bieber refuse un rôle à cause de l'orientation sexuelle de son personnage Mareva Galanter : Un beau rôle de maman dans "Vaiana" de Disney Harry Potter : J.K. Rowling a refusé un joli rôle dans le premier film !

Adèle Exarchopoulos ne se décrit pas comme une boulimique de tournages mais elle n'aime non plus pas se tourner les pouces. À tel point que pendant sa grossesse‚ elle s'est fait embaucher pour vendre des sandwichs à Bercy les soirs de concert‚ raconte Le Parisien : "J'avais besoin de gagner ma petite croûte." Attendre un enfant a forcément orienté certains de ses choix professionnels – elle a ainsi refusé des rôles "qui [lui] plaisaient vachement" – mais retarder son désir de maternité ne lui a "même pas traversé l'esprit" : "Je préfère la vie aux films. Avoir un enfant‚ c'est la chose la plus importante au monde."

Jeune maman épanouie‚ elle profite de son bonheur et continue son travail avec enthousiasme en envisageant les choses différemment désormais : "Après La Vie d'Adèle‚ on m'a proposé beaucoup de rôles où je devais être nue. Quand tu as une famille‚ tu assumes ces choses différemment. Je ne dis pas que je ne me déshabillerai plus‚ mais j'aimerais le faire moins ou différemment."

L'actrice de 23 ans évoque aussi le scandale Weinstein et les révélations de harcèlement et d'agressions dans le milieu du cinéma. Son amie et partenaire de La Vie d'AdèleLéa Seydoux‚ avait publié une lettre ouverte pour dénoncer les situations désagréables dans lesquelles elle s'était elle-même retrouvée. Adèle Exarchopoulos n'a été victime d'aucune attitude déplacée mais elle se souvient tout de même d'un producteur qui lui avait reproché de refuser de poser nue en couverture du magazine Lui : "J'ai fini par lui dire que quand sa fille l'aurait fait‚ je le ferais peut-être."

Le Fidèle‚ en salles le 1er novembre

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.